Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

6 février 2007 – Commission de l’Éducation – La FNEEQ commente l’intervention du président de l’Université du Québec

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…

6 février 2007 – Commission de l’Éducation – La FNEEQ commente l’intervention du président de l’Université du Québec

Commission de l’Éducation

La FNEEQ commente l’intervention du président de l’Université du Québec

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) se réjouit du constat qu’a fait Pierre Moreau, président de l’Université du Québec quant à la contribution essentielle des chargés de cours à ce qu’est devenu le réseau à la tête duquel il se trouve. Sans nier l’importance de la recherche, la FNEEQ observe que l’on oublie trop souvent que, pour la majorité des étudiants universitaires, le diplôme de premier cycle des études est terminal. Cette affirmation du président de l’Université du Québec faite devant la Commission de l’Éducation ce matin est, espère t-on du côté des représentants syndicaux, un pas vers une meilleure reconnaissance de la valeur du travail des chargé-es de cours universitaires.

La FNEEQ estime, tout comme M. Moreau, que les universités du Québec contribuent à plusieurs aspects du développement régional. « Quant à ce volet de la contribution des universités du Québec, le président du réseau insiste sur la partie recherche de la mission universitaire en région, remarque Marie Blais, vice-présidente de la FNEEQ. Quant à nous, il ne faut pas, là non plus, oublier que le développement dont profite les quelque 50 villes et municipalités où est présent le réseau, passe aussi par la réalisation de la mission de formation », signale-t-elle.

Présents depuis la création des divers établissements, les chargés de cours, qui donnent maintenant 50 % de l’enseignement dans les universités québécoises, contribuent à la réussite des étudiantes et des étudiants par leur implication dans leur prestation de cours mais aussi dans de multiples activités d’ordre pédagogiques et académiques. Par ailleurs, ils assument l’enseignement à la grandeur du territoire québécois et assurent la majeure partie des cours offerts aux adultes inscrits dans des certificats d’études universitaires qui se donnent en soirée et les fins de semaine. Cet engagement pour l’accessibilité aux études universitaires a toujours été une mission que les chargés de cours ont prise à cœur pour l’avancement de la société québécoise. C’est pourquoi ils militent pour que les coûts liés à la formation des étudiantes et des étudiants demeurent les plus bas possible et ils s’opposent à toute hausse des droits de scolarité.


Source : CSN – 6 février 2007

Pour renseignements : Roger Deslauriers, Service des communications de la CSN, tél. : 514 598-2378, cel. : 514 916-8041

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket