Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

8 mars 2007 – Chantier maritime Verreault : le syndicat n’abandonne pas la partie et demande le retour à la négociation

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

8 mars 2007 – Chantier maritime Verreault : le syndicat n’abandonne pas la partie et demande le retour à la négociation

Chantier maritime Verreault

Première manifestation des syndiqué-es pour exprimer leur mécontentement

Une centaine de syndiqué-es CSN des Industries Verreault ont manifesté, ce midi, dans les rues de la municipalité de Les Méchins. Ils ont voulu démontrer leur impatience et leur raz-le-bol devant l’attitude de leur employeur qui refuse systématiquement de négocier le renouvellement de leur contrat de travail, échu depuis le 31 octobre. Ils réclament la reprise immédiate des négociations sur la base d’une contre-proposition déposée à la partie patronale le 5 mars.

Le parcours emprunté par les manifestantes et les manifestants se veut symbolique, puisqu’ils sont partis de l’aréna Borromée-Verreault, du nom du capitaine de navire et fondateur de l’entreprise créée en 1956, pour se rendre au chantier maritime, aujourd’hui propriété de sa fille, Mme Denise Verreault.

Rappelons que le 4 mars, les syndiqué-es ont adopté à l’unanimité une résolution pour relancer la négociation, lors d’une assemblée extraordinaire, après avoir rejeté une proposition patronale à 94 %, malgré une menace de fermeture du chantier. La contre-proposition syndicale contient des concessions notables sur les horaires de travail, une des principales demandes de l’employeur, qui permettraient au chantier d’être en activité les fins de semaine.

« Il faut que l’employeur entende cet appel lancé par les travailleuses et les travailleurs de s’asseoir et de négocier, de bonne foi, pour trouver un règlement qui soit satisfaisant pour les deux parties, tout comme l’a fait cette semaine le conseil municipal de Rimouski en votant une résolution en ce sens », affirme Raymonde Robinson, présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent.

Le Syndicat des travailleurs (euses) des Industries Verreault (CSN) est affilié au Conseil central du Bas-Saint-Laurent, qui regroupe 9000 membres, ainsi qu’à la Fédération de la métallurgie (CSN). Celle-ci représente 21 000 membres au Québec. Pour sa part, la Confédération des syndicats nationaux regroupe plus de 300 000 membres parmi ses syndicats affiliés.


Source : CSN – 11 mars 2007

Pour renseignements : François Forget, Service des communications de la CSN, cell. : 514 919-3241

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket