Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Abitibi – Témiscamingue – Des employés mis à pied chez Radio – Nord

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

Abitibi – Témiscamingue – Des employés mis à pied chez Radio – Nord

Abitibi-Témiscamingue

Des employés mis à pied chez Radio-Nord

Réunis en assemblée générale le 19 décembre 2008, les employés syndiqués de RNC-MÉDIA ont voté par une forte majorité en faveur du déclenchement de moyens de pression pour contester la décision de la direction d’abolir des postes qui touchent 10 salariés à temps complet et deux autres salariés qui voient leurs heures diminuées substantiellement.

Les membres du SECAT-FNC-CSN s’indignent du fait que la décision de l’entreprise touche deux salariés en congé maladie, une personne en congé de maternité et les autres qui cumulent de nombreuses années de service au sein de RNC-Média.

Ces coupures, selon le syndicat sont jugées illégales en vertu du contrat de travail en vigueur. Les membres sont à la recherche d’un nouveau contrat de travail. La convention collective est échue depuis août 2008.

Ces coupes dans le personnel affectent grandement la cueillette et la livraison de l’information régionale et entraîne une surcharge de travail importante pour ceux qui demeurent à l’emploi.

Les syndiqués ont manifesté sur l’heure du midi le 19 décembre, en guise de soutien et d’appui aux salariés dont les postes ont été modifiés ou abolis. Ils réclament l’annulation immédiate de ces mesures drastiques.

Le syndicat a mis une pétition en ligne sur son site internet afin de recueillir l’appui des organismes et des individus à leurs revendications auprès des dirigeants de RNC-MÉDIA : http://www.secat.ca/


Source : CSN –

Pour renseignements : Marcel Duval, conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue – tél : 819 856 6516 Yvon Moreau, président du SECAT FNC-CSN, tél : 819-763-2784

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket