Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Ça ne va plus aux centres d’hébergement des Deux – Rives et l’Assomption – 15 juillet 2008

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…

Ça ne va plus aux centres d’hébergement des Deux – Rives et l’Assomption – 15 juillet 2008

Ça ne va plus aux centres d’hébergement des Deux-Rives et l’Assomption

À bout de souffle, les syndiqué-es des centres d’hébergement des Deux-Rives et l’Assomption signent actuellement une pétition pour demander à la direction du CSSS du Sud de Lanaudière de prendre des mesures dans les plus brefs délais.

Le manque de personnel chronique a plongé ces établissements dans un cercle vicieux de surcharges de travail, de tensions et de frustrations, ce qui a occasionné une augmentation du nombre de congés de maladie, du roulement du personnel et de l’utilisation constante d’agences pour pallier au manque d’effectifs. La situation empire et a atteint un seuil critique. « On est rendu qu’on travaille avec la rage au coeur », affirme Daniele Puech, vice-présidente du syndicat FSSS-CSN au Centre d’hébergement l’Assomption.

Sur la corde raide

Malgré la mise en tutelle en 2006-2007 des centres d’hébergement du CSSS du Sud de Lanaudière et une réorganisation du travail, le problème du manque de ressources persiste et s’aggrave.

En temps normal, il n’y a qu’un employé par étage le jour pour l’entretien de 34 chambres et un préposé pour s’occuper de sept résidents nécessitant chacun en moyenne quatre heures soins au Centre d’hébergement l’Assomption. « On est sur la corde raide en temps normal. Alors imaginez un peu ce que cela peut être quand on manque de personnel quotidiennement ! », ajoute-t-elle.

En trois jours, 180 personnes ont signé la pétition au Centre d’hébergement l’Assomption et, au Centre d’hébergement des Deux-Rives, 181 personnes ont mis leur nom au bas de la pétition. Et pas seulement des syndiqués. Des résidents ainsi que des membres de leur famille, exaspérés par le manque de service et le roulement du personnel, ont aussi demandé à signer la pétition. Les résidents en sont rendus à vivre avec un sentiment d’inquiétude chronique et ils craignent pour leur sécurité.

Au Centre d’hébergement des Deux-Rives, la situation n’est pas meilleure. Un seul préposé voit à l’entretien de 33 chambres durant le quart de jour et lors de la réorganisation, des préposés aux bénéficiaires ont été remplacés par des infirmières auxiliaires. « C’est du changement sans vrai changement. En plus de leur travail en soins infirmiers auxiliaires, elles donnent des soins intégraux à des résidents puisqu’il y a moins de préposés aux bénéficiaires. Le taux d’insatisfaction est élevé », ajoute de son côté Johanne Marin, vice-présidente du syndicat FSSS-CSN du CSSS du Sud de Lanaudière au Centre d’hébergement des Deux-Rives.

Urgent de trouver des solutions

Le 8 juillet dernier, le syndicat a organisé un dîner de solidarité au Centre d’hébergement l’Assomption. Aujourd’hui, c’est au tour du personnel syndiqué du Centre d’hébergement des Deux-Rives d’en faire autant.

La pétition sera remise au directeur général du CSSS du Sud de Lanaudière et au directeur des ressources humaines du CSSSSL, Gilles Lebeau.

Tous souhaitent que le CSSS donne suite à cette pétition, car il est urgent de prendre des mesures et de trouver les budgets pour corriger la situation. « Les soins de longue durée dans le réseau public sont les enfants pauvres du réseau de la santé et des services sociaux. Et ça finit par coûter très cher. Les sommes dépensées en congé de maladie, en roulement de personnel et dans des contrats avec des agences pourraient être investies à de meilleures fins si on réglait le problème chronique du manque de personnel », souligne Nathalie Picard, vice-présidente de la FSSS-CSN qui participait au dîner de solidarité en compagnie de Francine Ranger, vice-présidente du Conseil central de Lanaudière ainsi que de Lise Teasdale, présidente du STTCSSSSL-CSN.


Source : CSN – 15 juillet 2008

Pour renseignements : Daniele Puech, vice-présidente du STTCSSSSL, section Centre d’hébergement l’Assomption, tél. : 450 589-2101, poste 160 Johanne Marin, vice-présidente du STTCSSSSL, section Centre d’hébergement des Deux-Rives, tél. : 450 585-4884, poste 2022 Nathalie Picard, vice-présidente de la FSSS-CSN, tél. : 514 598-2210 Lise Teasdale, présidente du STTCSSSSL-FSSS (CSN), tél. : 450 654-7525, poste: 20114

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket