Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Catalina

Du même SUJET

Quand les frais de garde payent le matériel scolaire…

Quand les frais de garde payent le matériel scolaire…

La Semaine québécoise de la garde scolaire doit nous donner l’occasion, comme collectivité, de souligner la…
Adoption du projet de loi 1 : une occasion manquée de faire mieux pour les familles

Adoption du projet de loi 1 : une occasion manquée de faire mieux pour les familles

Bien qu’elle salue l’effort mis pour améliorer la situation, la Fédération de la santé et des…
Le conflit dans les CPE ? À Montréal et Laval, une association patronale refuse de régler !

Le conflit dans les CPE ? À Montréal et Laval, une association patronale refuse de régler !

Alors que toutes et tous pensaient le conflit des Centres de la petite enfance (CPE) bel…
Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Neuf regroupements et comités citoyens, groupes environnementaux, syndicat et organisme communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue joignent leurs voix…
Budget provincial  : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

Budget provincial : un budget électoraliste et des mesures non ciblées

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) déplore que le budget 2022-2023 du gouvernement provincial, présenté aujourd’hui par…
La CSN demande la fin des versements au Fonds des générations

La CSN demande la fin des versements au Fonds des générations

Alors que Québec prévoit avoir atteint sa propre cible d’endettement au 31 mars de cette année,…

Visages de l'austérité

catalina-1

catalina-1

« Immigrer au Québec, ce n’est pas gratuit. J’ai dû économiser beaucoup d’argent pour m’installer ici, il y a trois ans. Mais c’est un choix que j’ai fait parce qu’on nous promettait une meilleure vie. Après, on arrive et il n’y a pas d’emploi. Personne n’embauche, peu importe les compétences professionnelles. Et l’économie ne s’améliore pas avec l’austérité, au contraire.

Alors je me serre la ceinture. Je sors la calculatrice et je calcule, calcule, calcule. Toujours les calculs. Je ne peux pas me permettre un abonnement au transport en commun, alors je marche, je prends un vélo. Mais des marches de 40 minutes vers la garderie ne sont pas toujours faciles, surtout en hiver.

Déjà, il faut que je songe à quitter mon appartement pour quelque chose de plus grand parce que ma fille n’est plus un bébé. Mais avec toutes les hausses que nous impose le gouvernement, et avec peu de perspectives d’emploi à l’horizon, comment est-ce qu’on est censé survivre ? »

– Catalina, mère monoparentale d’origine colombienne

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket