Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Charest déterminé à avoir raison envers et contre tous, selon la CSN

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

Travaux publics

Charest déterminé à avoir raison envers et contre tous, selon la CSN

« Avec les propos que le premier ministre, Jean Charest, vient de tenir en conférence de presse, nous sommes loin d’être rassurés. Monsieur Charest dit ne pas avoir pris connaissance de l’entièreté du rapport. Comment peut-il, dans ce cas, être aussi certain que le plan d’action qu’il a mis en place par le passé constitue toujours la bonne réponse aux révélations faites par les médias sur le contenu du rapport d’enquête de l’unité anticollusion ? Il n’a pu répondre aux questions lui demandant si la situation qui prévaut au ministère des Transports trouve des équivalents dans d’autres ministères ou organismes », de rappeler Louis Roy, président de la CSN.

La CSN a répété à plusieurs reprises qu’il y avait des risques majeurs à laisser l’État se dessaisir de ses responsabilités. D’ailleurs, le rapport anticollusion souligne l’impact qu’a la perte d’expertise professionnelle au profit des firmes privées sur la perte de contrôle, non seulement des travaux mais de tout le processus qui les entoure. Avec tout ce que l’on a appris dans le rapport anticollusion, et selon toute vraisemblance les choses ne changeront pas demain, peut-on savoir, par exemple, qu’est-ce qui se passe avec Infrastructure Québec, un organisme qui octroie lui aussi des contrats et non les moindres : le CHUM et le CHU McGill. Il s’agit de contrats octroyés en PPP, avec très peu de soumissionnaires. Qui contrôle vraiment ces projets ? », de demander Louis Roy.

« Jean Charest semble bien déterminé à avoir raison envers et contre tous et reste insensible à toutes ces voix qui pourtant font tout pour se faire entendre. Il ne peut plus faire la sourde oreille à toutes celles et tous ceux qui aujourd’hui se demandent, légitimement, si le gouvernement est toujours en mesure d’assurer son rôle et de protéger le bien commun », de conclure Louis Roy.

La CSN, fondée en 1921, représente 300 000 membres répartis dans les secteurs public et privé.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket