Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Claudette Carbonneau appelle la ministre à un dialogue urgent

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Grève possible dans le transport scolaire en mai

Claudette Carbonneau appelle la ministre à un dialogue urgent

Une grève de trois jours pourrait être déclenchée dès le 3 mai dans le transport scolaire. C’est ce qu’a annoncé, Jacques Forgues, président de ce secteur à la FEESP-CSN lors de la manifestation tenue par les travailleurs du secteur, à Montréal samedi matin, en appui à leurs revendications.

La présidente de la CSN qui a adressé la parole aux manifestants devant les bureaux montréalais du ministère de l’Éducation a appelé la ministre, Line Beauchamp, à ouvrir une table de discussion avec les représentants des travailleurs du transport scolaire. « Trop d’injustices perdurent depuis trop longtemps dans ce secteur. Depuis 40 ans, depuis le rapport Parent, aucun gouvernement n’a trouvé le moyen de reconnaître la valeur de votre travail. C’est maintenant que ça doit s’arrêter, a-t-elle dit, chaudement applaudit par les manifestants. La ministre ne peut plus laisser traîner les choses comme ses prédécesseurs l’ont fait. Ces travailleurs ont le droit d’être entendus et respectés », a martelé la présidente de la CSN.

Plusieurs centaines de conducteurs et de conductrices du transport scolaire se sont rassemblés à Montréal et leurs véhicules ont occupé les stationnements d’une bonne partie du boulevard René-Lévesque et des rues environnantes pendant qu’ils déambulaient en direction des bureaux du ministère de l’Éducation, situés sur la rue Fullum.

Le secteur Transport scolaire de la Fédération des employées et employés de service public (FEESP-CSN) a adopté une plateforme qui vise deux objectifs : un salaire de 600 $ par semaine au 1er juin 2010 et son indexation ultérieure de même que l’obtention d’une garantie de travail de 42 semaines par année.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket