Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

décembre 2002 – Abitibi – Témiscamingue: Les camionneurs affiliés à la CSN votent pour la grève

Du même SUJET

Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

En décidant unilatéralement, en janvier dernier, d’octroyer une prime de 6,6 % aux éducatrices retraitées qui désireraient…
Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

C’est une bataille importante que remportent la FSSS-CSN, la FSQ-CSQ, la FIQ, le SQEES-FTQ et le…
Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Même si le gouvernement américain vient tout juste d’abaisser de moitié les tarifs douaniers imposés au…
Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Après plus de quatre mois de lockout, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce ont investi…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) estime que Glencore doit tout faire pour protéger la santé…

décembre 2002 – Abitibi – Témiscamingue: Les camionneurs affiliés à la CSN votent pour la grève

Abitibi-Témiscamingue

Les camionneurs affiliés à la CSN votent pour la grève

Les camionneurs affiliés au Syndicat national du transport routier (FTPF — CSN) de la section L. Vallières ont voté à 93%, ce dimanche 8 décembre, en faveur du déclenchement d’une grève générale illimitée au moment jugé opportun par le syndicat ; ceux de A. Bergeron et fils ont fait de même à 78%. Notons que trois jours de grève sporadique sont prévus avant le déclenchement de la grève.

Ces deux unités de transport en Abitibi-ouest touchent environ 130 camionneurs. Ceux de l’Abitibi-est et de Mont-Laurier seront appelés à se prononcer le 14 décembre prochain, respectivement pour Transport F. Boisvert/Maybois et G.R. Lacasse.

Les principales revendications sont un taux horaire unique de 18$ l’heure pour toutes les heures de service et de conduite dans une semaine de travail de 50 heures; un support juridique payé par l’employeur pour les constats d’infraction au Code de sécurité routière ; la bonification du régime des avantages sociaux ; et un contrôle sur l’assurance collective par un partage des coûts à 50% pour le salarié et 50% pour l’employeur.

 » La semaine de travail est au coeur des préoccupations. Les temps d’attente non rémunérés et les semaines de travail de 75 heures, c’est assez. Les employeurs doivent saisir le message « , explique Marcel Duval, conseiller syndical à la CSN.

Le Syndicat national du transport routier (FTPF — CSN) représente 200 camionneurs qui oeuvrent sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue ; ceux-ci sont accrédités sous le Code fédéral du travail depuis près de 18 mois ; ils sont toujours en quête d’une première convention collective.

Les camionneurs veulent un règlement avant le congé des fêtes, sinon les donneurs d’ouvrage risquent de faire face à des mouvements de grève sous peu.

(Source: CCATU-CSN Renseignements: Marcel Duval, (819) 825-6137 ou (819) 856-6516)

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket