Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

décembre 2002

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…

décembre 2002

La Joute

Une vaste coalition réclame des audiences publiques

La ministre de la Culture, Madame Diane Lemieux, doit donner à la Commission des biens culturels du Québec le mandat de tenir sans délai des audiences publiques afin de statuer sur l’importance de la fontaine La Joute, de Jean-Paul Riopelle, et sur l’à-propos de son déplacement du Parc olympique vers le Quartier international des affaires.

Telle est la requête pressante que formule aujourd’hui, au nom de la démocratie la plus élémentaire, une vaste coalition arc-en-ciel d’un caractère tout à fait exceptionnel, formée de groupes importants issus du monde des arts, de la littérature, de l’enseignement, des affaires et du mouvement syndical.

La Commission des biens culturels du Québec, formée de douze membres, a notamment pour mission de veiller à la conservation et à la mise en valeur des biens culturels et de conseiller la ministre de la Culture en ces matières.

Retirée depuis peu du Parc olympique à des fins de restauration, La Joute devrait, selon le voeu des signataires, y être réinstallée dès le printemps prochain. Les raisons multiples qui militent en faveur du retour et du maintien de la fontaine là où elle a toujours été depuis qu’elle existe, soit depuis les Jeux olympiques de 1976, sont d’ordre historique, patrimonial, artistique, social, culturel, éducatif et économique.

La tenue d’audiences publiques devrait enfin permettre qu’un débat ait lieu autour de ce projet majeur qu’à ce jour les autorités ont choisi de mener en catimini, sans consultations. Et cela, alors que le coût de ce déménagement, s’il devait avoir lieu, entraînerait une dépense des fonds publics de l’ordre de huit millions de dollars et dépouillerait le Parc olympique et l’Est de Montréal sans ajouter la moindre oeuvre nouvelle au patrimoine québécois. La valeur de La Joute, dans le marché de l’art, est actuellement estimée à un prix qui se situe entre cinq et dix millions de dollars.

Rappelons qu’outre les groupes signataires, plus de 500 personnes, dont un grand nombre de personnalités du monde des arts, ont publiquement affirmé leur désaccord total avec le projet de déménagement.

Les signataires

L’Association Habitat Montréal (AHM); l’Atelier d’histoire Hochelaga-Maisonneuve; l’Atelier du patrimoine urbain de Montréal; La Centrale des syndicats du Québec (CSQ); Le Centre des arts actuels Skol; Le Centre local de services communautaires Hochelaga-Maisonneuve (CLSC); Le Chambre de commerce et d’industrie de l’Est de Montréal; La Confédération des syndicats nationaux (CSN); Le Comité Bails; Concertation-Jeunesse (Montréal); Le Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN); Le Conseil de la culture de Montréal; Le Conseil des métiers d’art du Québec; Le Conseil pour le développement local et communautaire (CDLC); Les Conseillères et conseillers municipaux de l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve; La Corporation de développement de l’Est (CDEST); DOCOMOMO, section Québec; Pro-EST; Le Pavillon d’éducation communautaire (PEC); Le Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV); La SIDAC Promenade Ontario; L’Union des écrivain-e-s du Québec (UNEQ); Le Comité SOS La Joute.

Pour information: Jacques Keable: (514) 254-4281 ; André Piché: (514) 255-2317

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket