Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Des équipements sortent de l’usine de Donnacona

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…

Pendant que les efforts de relance se poursuivent

Des équipements sortent de l’usine de Donnacona

Rappel Le président du Syndicat des travailleurs des pâtes et papier de Donnacona (CSN), Robert Drolet, dénonce avec vigueur le fait que la compagnie AbitibiBowater, qui a fermé l’usine le 6 novembre 2008, en sorte maintenant divers équipements afin de les transférer dans une autre ville. Il met en garde la compagnie de ne pas toucher aux pièces maîtresses nécessaires au fonctionnement de l’usine, sans quoi les travailleurs mis à pied envisageront des actions. Depuis la semaine dernière, trois compresseurs à air de grande valeur, un réservoir d’air, un sécheur d’air et des équipements électriques ont été sortis de l’usine. Évidemment, compte tenu du fait que deux études de faisabilité sont présentement en cours, le syndicat s’attend à obtenir des garanties fermes pour le maintien des équipements de l’usine, dans l’éventualité d’une relance des opérations. Le gouvernement a d’ailleurs investi plusieurs milliers de dollars dans ces études faites par la firme KSH, qui portent sur deux produits différents. Robert Drolet exhorte AbitibiBowater à respecter ses engagements puisque la relance de l’usine de Donnacona est le but ultime des travailleurs, de leurs représentants et de toute la région. « Nous voulons absolument repartir l’usine avec tous ses équipements en place, a-t-il expliqué. Il est hors de question que nous laissions la compagnie grignoter ainsi notre usine. » Pas moins de 252 familles ont perdu leur gagne-pain lors de la fermeture de l’usine.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket