Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Des syndicats CSN s’expriment

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…

Élections municipales

Des syndicats CSN s’expriment

À l’occasion de son assemblée générale mensuelle, le mercredi soir, 2 octobre, le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN (CCMM-CSN) a convié ses délégué-es à une discussion collective sur les enjeux multiples autour des élections municipales, en vue de partager une analyse commune et d’outiller le plus possible les citoyennes et les citoyens sur les grandes questions entourant les élections qui auront lieu le 3 novembre. Le CCMM-CSN est d’avis que même s’il faut exercer massivement notre droit de vote, la qualité d’une démocratie ne se mesure pas uniquement par le taux de participation aux élections.

Néolibéralisation des villes Afin de poser les bases de la discussion, Anne Latendresse, professeure au département de géographie de l’UQAM, était invitée à expliquer comment le néolibéralisme prend d’assaut les villes. Elle a notamment parlé de la privatisation des équipements et des services municipaux, de la gentrification des quartiers où l’on observe une concentration de la richesse et l’exclusion de populations ouvrières et de la question de la gouvernance et de la multiplication des lieux où se prennent des décisions.

Les délégué-es du CCMM-CSN ont identifié différents enjeux municipaux qui leur apparaissaient particulièrement importants : la participation citoyenne et la démocratie participative; l’aménagement durable du territoire, les transports collectifs et plusieurs questions relatives à l’environnement des villes (îlots de chaleur, smog et pollution, agriculture urbaine), la préservation des services publics municipaux, la lutte à la pauvreté, l’accès au logement et aux loisirs abordables pour les familles, la santé des populations; la dérive sécuritaire (profilages racial et social, entrave au droit de manifester avec le règlement municipal P-6), la collusion et la corruption versus la transparence et l’imputabilité des élu-es municipaux.

La participation citoyenne est un élément clé pour se réapproprier la ville afin qu’elle soit à l’image de nos aspirations. Pour Dominique Daigneault, présidente du CCMM-CSN, « il apparaît crucial de bâtir un contre-pouvoir citoyen fort et de construire une opposition au développement urbain néolibéral, qui répond davantage aux volontés des élites économiques qu’à celles des personnes qui habitent les villes. Il faut investir nos quartiers, parce qu’on connaît plus intimement les problèmes et les solutions possibles. »

Toujours sur la question de la participation citoyenne et dans la foulée du Forum social de Laval, tenu à l’automne 2012, plusieurs avaient revendiqué des mécanismes de consultation publique semblables à celui existant dans la métropole, soit l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), afin de faire valoir leurs préoccupations.

Sur la question de la collusion et de la corruption, on estime que la ville, autant que possible, devrait rapatrier les travaux pouvant être effectués par ses employé-es. De plus, l’attribution de contrats doit se faire dans la plus grande transparence : par exemple, que soient publics le nombre de contrats en soumission, la nature des contrats, le nom des entreprises soumissionnaires, les coûts estimés par les soumissionnaires, etc. On estime que les élu-es doivent faire preuve de responsabilité, de transparence et d’imputabilité non seulement en matière des contrats attribués, mais dans la gestion générale des affaires de la ville.

En fin de discussion, les délégué-es de l’assemblée générale ont adopté la proposition suivante : Que le CCMM-CSN participe activement, en partenariat avec ses alliés, au débat électoral municipal par le biais de divers événements publics visant à amener les candidates et les candidats à débattre de leur programme et à faire connaître leurs positions sur nos orientations. Que le CCMM-CSN invite ses membres à voter lors du scrutin du 3 novembre, à participer aux débats organisés avec les candidates et les candidats et à les questionner sur leur programme, et à voter pour des candidates et des candidats progressistes, dont les orientations sont en accord avec les nôtres.

Le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN (CCMM-CSN) est une organisation régionale de la Confédération des syndicats nationaux (CSN). Il regroupe plus de 100 000 membres des secteurs public et privé, répartis au sein de près de 400 syndicats dans les régions de Montréal, de Laval et du Grand Nord du Québec. Le CCMM-CSN tient une assemblée générale de ses syndicats tous les mois, à l’exception des mois de juillet et d’août, généralement le premier mercredi du mois.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket