Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Entente de principe avec la FNEEQ-CSN

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Rentrée scolaire au collégial

Entente de principe avec la FNEEQ-CSN

Une entente de principe est intervenue entre la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et le Comité patronal de négociation des collèges (CPNC) pour déterminer les conditions dans lesquelles les enseignantes et les enseignants de cégep pourraient être appelés à œuvrer au cours de la prochaine rentrée scolaire. Cette entente sera soumise cette semaine aux représentantes et aux représentants des syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep affiliés à la FNEEQ.

Rappelons que la grève étudiante a entraîné la réorganisation du calendrier scolaire dans de nombreux cégeps. Les étudiantes et les étudiants seront ainsi appelés à terminer la session de l’hiver en plus d’avoir à réaliser la nouvelle année dans le cadre de la durée habituelle d’une année scolaire. C’est dans ce contexte qu’il fallait revoir les conditions d’enseignement et d’apprentissage. « Cette entente nous assure d’obtenir les renforts nécessaires pour offrir les cours et pourvoir à l’encadrement nécessaire à la réussite des étudiantes et des étudiants, plus particulièrement à celles et à ceux en provenance du secondaire, comme nous l’avons ardemment défendu depuis le début des négociations », de déclarer Micheline Thibodeau, vice-présidente de la FNEEQ-CSN.

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec est l’organisation syndicale la plus représentative de l’enseignement supérieur. Elle représente, entre autres, 85 % des enseignantes et des enseignants de cégep et la vaste majorité des chargé-es de cours des universités québécoises.

-30-

Pour information :

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket