2 août 2019

Entente de principe entre les préposé-es au péage de l’autoroute 30 et leur employeur

Les travailleuses et les travailleurs demandaient un rattrapage salarial par rapport à ce qu’offrent des employeurs comparables ou à ce que gagnent d’autres employé-es de la même compagnie.

Après une rencontre de conciliation qui s’est terminée tard hier soir, une entente de principe a été conclue entre les préposé-es au péage de l’autoroute 30 et leur employeur, A30 Express. Le contenu de l’entente ne sera pas divulgué avant que les membres ne puissent se prononcer à ce sujet en assemblée générale dans les prochaines semaines.

Rappelons que les travailleuses et les travailleurs demandaient un rattrapage salarial par rapport à ce qu’offrent des employeurs comparables ou à ce que gagnent d’autres employé-es de la même compagnie. Ils avaient tenu une première journée de grève le vendredi 19 juillet dernier et le déclenchement d’une grève générale illimitée était prévu aujourd’hui si rien ne bougeait. La convention collective était échue depuis le 1er juillet 2019.

 

← Précédent Les préposé-es au péage de l’autoroute 30 se tiennent prêts pour la grève générale illimitée 30 juillet 2019
Suivant → Syndicalisation des boutiques La Cordée : une première dans le domaine du commerce de sport et plein air 8 août 2019
Partager
Régions
  • Montérégie
  • Montréal métropolitain
Source
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Pour information
Ariane Gagné 514 349-1300

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/entente-de-principe-entre-les-prepose-es-au-peage-de-lautoroute-30-et-leur-employeur/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.