Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Et la qualité ? demande la FSSS–CSN

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…

Contrôle de la performance dans les soins à domicile

Et la qualité ? demande la FSSS–CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) est préoccupée par la récente sortie médiatique de l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) visant à défendre le bilan des centres de santé et de services sociaux (CSSS) quant au contrôle de la performance dans les soins à domicile. La FSSS-CSN ne croit pas que l’AQESSS utilise les bons indicateurs pour tirer ses conclusions démesurément optimistes.

« Nous sommes tout à fait d’accord pour travailler à améliorer l’accessibilité aux services de soutien à domicile mais pas au détriment de la qualité des services rappelle la vice-présidente de la FSSS-CSN, Nadine Lambert. Nous croyons que nous pouvons y parvenir tout en maintenant des services de qualité à la population, en revoyant l’organisation du travail de façon paritaire. À cet égard, nos succès sont nombreux dans les établissements membres de l’AQESSS et nous ne comprenons pas pourquoi elle tient tant à défendre un modèle qui ne fonctionne pas. »

Bilan incomplet La FSSS-CSN considère que le bilan dévoilé aujourd’hui par l’AQESSS est fort incomplet. N’est-il pas fort révélateur de voir qu’aucune mention n’y est faite quant à la qualité des services offerts à la population ? « Nous avons fait état de très nombreuses situations inacceptables causées directement par ces « nouvelles » méthodes de gestion du personnel. Le bilan quantitatif qu’on nous présente ne nous rassure pas : les chiffres peuvent être interprétés de bien des façons », souligne Nadine Lambert.

Par ailleurs, si l’AQESSS fait état d’une diminution des listes d’attente, la FSSS-CSN se demande sérieusement dans quelle proportion la gestion de type « chaîne de montage » en est responsable. En l’absence de toute ventilation, on peut penser qu’une bonne partie de cette diminution est attribuable au fait que, de plus en plus, le personnel est invité à diriger les usagers vers des entreprises privées qui offrent des services de soutien à domicile.

Il est préoccupant que l’AQESSS encourage les établissements à poursuivre dans cette voie alors qu’au contraire, le ministère demande à tous les établissements de mener des travaux d’organisation du travail de façon paritaire, avec les employé-es et les syndicats. Lorsque l’AQESSS dit que les employé-es sont consultés, elle ne dit pas comment les établissements choisissent ces personnes consultées. Elle n’explique pas non plus pourquoi les syndicats sont formellement exclus du processus. Elle ne mentionne pas le fait que la firme Proaction, et ses semblables, ne consultent qu’à l’étape de l’identification des problèmes. Il n’y a plus aucune consultation ensuite sur les méthodes de travail elles-mêmes ni sur les résultats.

À propos de la FSSS-CSN La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte un peu plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public. La FSSS est la plus grande organisation syndicale du secteur de la santé et des services sociaux. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket