Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Et la qualité ? demande la FSSS–CSN

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Contrôle de la performance dans les soins à domicile

Et la qualité ? demande la FSSS–CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) est préoccupée par la récente sortie médiatique de l’Association québécoise d’établissements de santé et de services sociaux (AQESSS) visant à défendre le bilan des centres de santé et de services sociaux (CSSS) quant au contrôle de la performance dans les soins à domicile. La FSSS-CSN ne croit pas que l’AQESSS utilise les bons indicateurs pour tirer ses conclusions démesurément optimistes.

« Nous sommes tout à fait d’accord pour travailler à améliorer l’accessibilité aux services de soutien à domicile mais pas au détriment de la qualité des services rappelle la vice-présidente de la FSSS-CSN, Nadine Lambert. Nous croyons que nous pouvons y parvenir tout en maintenant des services de qualité à la population, en revoyant l’organisation du travail de façon paritaire. À cet égard, nos succès sont nombreux dans les établissements membres de l’AQESSS et nous ne comprenons pas pourquoi elle tient tant à défendre un modèle qui ne fonctionne pas. »

Bilan incomplet La FSSS-CSN considère que le bilan dévoilé aujourd’hui par l’AQESSS est fort incomplet. N’est-il pas fort révélateur de voir qu’aucune mention n’y est faite quant à la qualité des services offerts à la population ? « Nous avons fait état de très nombreuses situations inacceptables causées directement par ces « nouvelles » méthodes de gestion du personnel. Le bilan quantitatif qu’on nous présente ne nous rassure pas : les chiffres peuvent être interprétés de bien des façons », souligne Nadine Lambert.

Par ailleurs, si l’AQESSS fait état d’une diminution des listes d’attente, la FSSS-CSN se demande sérieusement dans quelle proportion la gestion de type « chaîne de montage » en est responsable. En l’absence de toute ventilation, on peut penser qu’une bonne partie de cette diminution est attribuable au fait que, de plus en plus, le personnel est invité à diriger les usagers vers des entreprises privées qui offrent des services de soutien à domicile.

Il est préoccupant que l’AQESSS encourage les établissements à poursuivre dans cette voie alors qu’au contraire, le ministère demande à tous les établissements de mener des travaux d’organisation du travail de façon paritaire, avec les employé-es et les syndicats. Lorsque l’AQESSS dit que les employé-es sont consultés, elle ne dit pas comment les établissements choisissent ces personnes consultées. Elle n’explique pas non plus pourquoi les syndicats sont formellement exclus du processus. Elle ne mentionne pas le fait que la firme Proaction, et ses semblables, ne consultent qu’à l’étape de l’identification des problèmes. Il n’y a plus aucune consultation ensuite sur les méthodes de travail elles-mêmes ni sur les résultats.

À propos de la FSSS-CSN La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte un peu plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public. La FSSS est la plus grande organisation syndicale du secteur de la santé et des services sociaux. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket