Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Exceldor – Les employé – es de l’usine de Saint – Damase veulent des garanties

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Exceldor – Les employé – es de l’usine de Saint – Damase veulent des garanties

 

 

Exceldor

Les employé-es de l’usine de Saint-Damase veulent des garanties

Réunis en assemblée générale, ce matin, les travailleuses et les travailleurs de l’abattoir de poulets Exceldor à Saint-damase, en Montérégie, ont refusé de voter sur la proposition globale et finale de l’employeur qui souhaite couper 15 % dans les salaires et les avantages sociaux.

Dans une proportion de 65 %, les 153 travailleuses et travailleurs présents ont ainsi décidé de ne pas se prononcer sur un projet patronal n’ayant fait l’objet d’aucune véritable négociation avec le syndicat.

Ils ont par ailleurs donné le mandat à leur comité exécutif d’obtenir une garantie d’Exceldor que l’usine continuera ses activités à court et moyen terme. C’est l’exigence qu’ils posent avant de concéder à l’employeur de nombreuses récupérations en salaire et en avantages sociaux.

Au plan des salaires, Exceldor demande aux employé-es une réduction de plus de deux dollars l’heure, les faisant passer de 18, 11 $ l’heure actuellement, à 16 $ l’heure. Le salaire s’établirait à quelque 16, 81 $ l’heure en 2013.

Assurer les emplois

Les syndiqué-es d’Exceldor ne sont pas fermés à modifier leur convention collective, qui sera échue en mars 2008. Toutefois, ils estiment que les demandes d’Exceldor constituent des concessions majeures et qu’en retour, le respect qu’ils méritent commande à l’entreprise de jouer franc-jeu et de s’engager formellement à maintenir les opérations de l’usine de Saint-Damase, si c’est ce qu’elle souhaite. La balle est dans le camp d’Exceldor.

Le Syndicat national des employé-es de la coop avicole Saint-Damase – CSN compte 195 membres. Il est affilié à la Fédération du commerce, au Conseil central de la Montérégie et à la Confédération des syndicats nationaux. Fondée en 1921, la CSN représente 300 000 travailleuses et travailleurs de tous les secteurs d’activité.


Source : FC-CSN – 1er juin 2007

Pour renseignements : Jean-Pierre Larche, conseiller syndical, Information-CSN, tél. : 514 598-2264

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket