Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Février 2003 – CSN – Investissement en santé: le ministre Legault sur la bonne voie

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Février 2003 – CSN – Investissement en santé: le ministre Legault sur la bonne voie

Investissement en santé

Le ministre Legault sur la bonne voie

La CSN accueille favorablement la volonté du ministre François Legault de s’attaquer prioritairement au problème des listes d’attente en y investissant 162 millions de dollars. La CSN déplore cependant que cet investissement ne soit pas récurrent. Par ailleurs, la CSN rappelle sa déception en ce qui concerne le financement des soins de première ligne, qui souffriront toujours d’un sous-financement malgré les 556 millions annoncés par le ministre la semaine dernière.

Pour arriver à ses fins, le ministre Legault annonce le recours à des cliniques privées. « Compte tenu de l’urgence d’agir, nous ne nous opposons pas à l’utilisation de ces ressources privées en autant que cette façon de faire ne devienne pas la norme. Il faudra donc faire en sorte que les établissements publics aient les ressources humaines et financières pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise », affirme Louis Roy, vice-président de la CSN.

La CSN voit aussi d’un bon oeil l’investissement de 127 millions de dollars dans les équipements. Les besoins sont criants dans plusieurs domaines. Dans l’annonce faite cet après-midi par le ministre Legault, une autre ombre au tableau est certainement le fait de lier ces investissements aux contrats de performance à signer entre chaque établissement hospitalier et le gouvernement. Cette condition n’est pas sans rappeler le sous-financement des hôpitaux qui ont été soumis notamment à la loi antidéficit. Le gonflement des listes d’attente et la détérioration des conditions de travail en ont ensuite résulté. La fin des interminables listes d’attente passe aussi par le financement stable et suffisant des établissements hospitaliers.

Source : CSN 26-02-03 Renseignements : Pierre Dubois, cell.: (514) 247-3198

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket