Grève

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

CPE la Sourithèque

Grève

Les 44 travailleuses du CPE la Sourithèque sont en grève, aujourd’hui, afin de dénoncer l’attitude de la partie patronale à la table de négociation. Alors que la très grande majorité des CPE affiliés à la CSN a réglé les aspects nationaux, régionaux et locaux de leur convention collective, la direction du CPE la Sourithèque refuse toujours de s’entendre avec l’équipe de travail et le syndicat.

Le litige porte sur les horaires de travail. Il y a deux ans, la quasi-totalité des employées avaient accepté de réduire leur temps de travail d’une heure par période de paie afin d’aider la direction à éponger un déficit de 100 000 $ dans son budget annuel. Alors que les travailleuses veulent maintenant retrouver leur horaire complet, la direction s’obstine à maintenir les horaires réduits, au détriment de la qualité des services offerts aux enfants et à leurs parents.

Le président du Syndicat des travailleuses(eurs) des CPE de Montréal et Laval, Éric Mondou, se désole du peu de considération de l’employeur à la table de négociation. « Nos membres ont fait preuve de beaucoup de compréhension au cours des deux dernières années, soutient-il. Elles ont accepté une baisse de salaire afin d’aider le CPE à retrouver l’équilibre budgétaire. Maintenant que les finances vont mieux, comme nous le disent certains membres du conseil d’administration, on ne comprend pas pourquoi nous ne serions pas en droit de retrouver notre plein salaire. »

Affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), le Syndicat des travailleuses(eurs) des CPE de Montréal et Laval regroupe 2500 membres répartis dans 89 CPE du Grand Montréal. La CSN, fondée en 1921, représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, dont 8500 œuvrant dans 360 CPE, partout au Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket