Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Ils doivent redevenir des établissements publics, réitère la CSN

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…

Centres hospitaliers universitaires

Ils doivent redevenir des établissements publics, réitère la CSN

Les travailleuses et les travailleurs du CHUM et du CUSM, les deux hôpitaux universitaires de Montréal, ont distribué, à la sortie des stations de métro, des centaines de copies d’un journal spécial d’information sur les importants problèmes que vivent les deux établissements en partenariat public-privé.

En produisant ce journal, les syndicats souhaitent informer la population sur de nombreux problèmes qui sont apparus dans les deux établissements depuis qu’on a lancé leur transformation en partenariats public-privé. Ils soulignent notamment :

• l’absence de concurrence dans l’octroi des contrats en PPP ; • le secret entourant les contrats en PPP, notamment en ce qui a trait aux activités qui seraient cédées au secteur privé et leur coût ; • le manque de transparence des administrations ; • les dérapages financiers des projets ; • les liens malsains et les apparences de collusion entre certains hauts dirigeants des établissements et des firmes de construction et de génie-conseil composant les consortiums qui sont actuellement sous enquêtes policières et qui sont mis en cause à la Commission Charbonneau ; • le gaspillage de fonds publics pour acheter au secteur privé des services qui auraient coûté beaucoup moins cher dans le secteur public ; • la privatisation de certains services des CHU entraînant la perte d’expertise et de contrôle des coûts ; • le rappel que de nombreux intervenants professionnels et institutionnels ont dénoncé la formule des PPP; • l’entêtement du gouvernement à aller de l’avant malgré les ratés du modèle maintenant bien documentés au niveau international et malgré le consensus québécois contre la privatisation des services de santé et sociaux.

Pour des CHU publics Ce journal est une des nombreuses initiatives qui seront mises en avant par les syndicats CSN au cours des prochaines semaines afin de réclamer la réintégration des deux CHU dans le secteur public. Par exemple, le 11 avril, ils tiendront une grande assemblée publique sur le sujet. Le journal spécial sera disponible en ligne sur le site du syndicat CSN du CHUM : http://www.sechum.org et sur celui de la FSSS-CSN : www.fsss.qc.ca.

Pour le vice-président de la FSSS-CSN, Guy Laurion, il n’est pas trop tard pour réparer l’erreur des CHU en PPP, car le gouvernement pourrait recourir à des clauses de retrait, prévues aux contrats en PPP. « Au départ, les PPP étaient une mauvaise idée. Ils sont maintenant une catastrophe financière annoncée : les coûts de l’opération explosent et nous n’en sommes qu’à mi-chemin. Tout se fait dans le secret le plus total et si on ne fait rien, ce désastre durera 35 ans, soit la durée des contrats de gestion octroyés aux consortiums privés. Il faut dès maintenant mettre fin à ce gaspillage de fonds public qui ne profite pas du tout aux Québécoises et aux Québécois. » Dans les faits, la FSSS-CSN demande au gouvernement de laisser les consortiums terminer la construction, pour ne pas allonger les délais, mais d’en reprendre le contrôle et la propriété immédiatement après.

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte plus de 125 000 membres dans les secteurs privé et public, dont 10 000 travailleuses et travailleurs du CHUM et du CUSM. La FSSS est la plus grande organisation syndicale du secteur de la santé et des services sociaux. Elle est une des huit fédérations composant la Confédération des syndicats nationaux. La CSN, ce sont 300 000 salarié-es de tous les secteurs d’activité.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket