Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Jean Lacharité élu 2e vice-président

Du même SUJET

La CSN apporte sa contribution

À l’occasion de son 63e Congrès, la CSN a procédé à une collecte qui a permis…

La CSN poursuit ses actions

Lors du 63e Congrès de la CSN, les délégué-es ont adopté, en question de privilège, une…

Louis Roy, nouveau président de la CSN

  > >  Élu par acclamation, Louis Roy devient le nouveau président de la CSN. Devant…

Du 15 au 20 mai sur le thème du REnouvellement

C’est sur le thème du renouvellement que se déroulera, du 15 au 20 mai prochain, le…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Jean Lacharité élu 2e vice-président

Le président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie, Jean Lacharité, a été élu à la 2e vice-présidence de la CSN, au terme d’une course qui l’opposait au président du Conseil central du Montréal métropolitain, Gaétan Châteauneuf. Enseignant au département d’économie du cégep de Sherbrooke depuis 1978, Jean Lacharité a milité au sein de la Fédération des enseignantes et enseignants de Cégep (CSQ), puis à la CSN à compter de 1991 lorsque son syndicat a changé d’affiliation. Membre du comité exécutif du Syndicat du personnel enseignant du cégep de Sherbrooke de 1980 à 2004, il a aussi été secrétaire général du Conseil central de l’Estrie de 1997 à 2004, année où il en est devenu le président. Jean Lacharité détient une vaste expérience du mouvement syndical. Pour lui, la syndicalisation demeure un des meilleurs remparts pour contrer la droite. « En tentant de nous affaiblir dans nos lieux de travail, mais aussi en pourfendant insidieusement les principes d’équité et de justice que nous défendons, les tenants de la droite, mieux organisés que jamais, s’en prennent aux fondements démocratiques de notre société et veulent avoir les coudées franches pour atteindre leurs fins. Nous devons leur opposer un syndicalisme combatif », estime-t-il. Le nouveau 2e vice-président croit que l’une des façons de répartir la richesse et de renforcer l’action syndicale est d’offrir tous les services nécessaires à celles et à ceux qui veulent améliorer leur sort en se syndiquant. « Les travailleuses et les travailleurs du secteur privé, peu syndiqués, souvent regroupés dans de petites unités de travail ou travaillant dans un cadre atypique, doivent trouver une place et des services adéquats dans nos rangs. Ces femmes et ces hommes aspirent eux aussi à améliorer leur condition. Nous devons réfléchir à des formes novatrices d’organisation des services pour les accueillir et bien les desservir. » Militant sur le terrain, Jean Lacharité entend se faire un devoir d’appuyer, jour après jour, ceux et celles qui cherchent à gagner leur vie et celle de leur famille, en étant respectés. Rappelons que le nouveau comité exécutif de la CSN est composé de Louis Roy à la présidence, Jean Lortie au secrétariat général, Pierre Patry à la trésorerie, Jacques Létourneau à la 1re vice-présidence, Jean Lacharité à la 2e vice-présidence et Denise Boucher à la 3e vice-présidence.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket