Journal de Montréal 3 – Journal de Québec 7

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

Partie de hockey amicale entre le Journal de Montréal, le Journal de Québec et le quotidien Le Soleil

Journal de Montréal 3 – Journal de Québec 7

Une cinquantaine de membres du STIJM, accompagnés de collègues du Journal de Québec et du quotidien Le Soleil, ont participé, à midi trente, à un match de hockey symbolique, au parc de l’Université du Québec. Arborant des gaminets rappelant les 16 mois de lock-out au Journal de Québec et les 20 mois au Journal de Montréal, ils ont signifié ainsi leur amour du hockey tout en rappelant aux amateurs de Québec la vérité sur Pierre Karl Péladeau. Les 253 membres du STIJM, en lock-out depuis le 24 janvier 2009, ne peuvent que regretter l’empressement qu’affichent tous les intervenants dans le dossier à faire affaires avec Pierre Karl Péladeau, qui maintient dans la rue les 253 artisans du Journal de Montréal et leurs familles depuis plus de 600 jours. L’achat d’un club de hockey n’est qu’une façon de se créer du contenu pour ses plates-formes médiatiques. Avec Pierre Karl Péladeau, le hockey deviendra convergent. Le même Pierre Karl Péladeau qui a imposé et maintenu un lock-out de plus de seize mois aux employés du Journal de Québec. Un conflit qui a marqué l’esprit de la population de la ville de Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket