Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN demande à Harper d’ouvrir le dialogue avec la chef

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Le projet de loi C-11 doit rétablir l’équilibre avec les géants du numérique, plaide la FNCC–CSN

Le projet de loi C-11 doit rétablir l’équilibre avec les géants du numérique, plaide la FNCC–CSN

C’est aujourd’hui que la Fédération nationale des communications et de la culture (FNCC–CSN) présentera son mémoire…
Il ne faut pas oublier celles et ceux qui vivent de la forêt

Il ne faut pas oublier celles et ceux qui vivent de la forêt

Afin de rétablir la population de caribous forestiers, la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) est consciente…
Alliance historique entre la CSN et Nature Québec pour protéger les forêts

Alliance historique entre la CSN et Nature Québec pour protéger les forêts

Nature Québec et la Confédération des syndicats nationaux lancent aujourd’hui une alliance pour revendiquer des améliorations…
Un budget globalement favorable aux travailleurs

Un budget globalement favorable aux travailleurs

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) se réjouit de constater que la vigueur de la reprise…
Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Neuf regroupements et comités citoyens, groupes environnementaux, syndicat et organisme communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue joignent leurs voix…
Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Le 25 mars dernier, François Énault était avec une délégation de représentants d’UCCO-SACC–CSN pour une rencontre avec…

Attawapiskat

La CSN demande à Harper d’ouvrir le dialogue avec la chef

La CSN demande au premier ministre du Canada, Stephen Harper, de tendre la main à Theresa Spence, chef d’Attawapiskat, et qu’il pose ainsi un geste pour faire cesser la grève de la faim qu’elle a entreprise afin de pouvoir le rencontrer pour discuter de la négociation des traités. La CSN joint ainsi sa voix à celles de plusieurs organisations et individus qui ont déjà plaidé en faveur de Theresa Spence auprès du gouvernement canadien.

« La feuille de route du Canada au chapitre des droits des Autochtones n’est pas très reluisante. Beaucoup de reproches sont faits au gouvernement, et ce, même par l’ONU. Le Canada doit s’empresser de négocier avec les Premières Nations et cesser, en 2013, de les maintenir dans un tel système archaïque qui les relègue comme citoyennes et citoyens de seconde zone, pour ne pas dire qui les enfonce dans des conditions de vie intenables. Nous sommes avec eux pour réclamer haut et fort que l’on doit mettre fin à la misère et à l’oppression des peuples autochtones », de déclarer le président de la CSN, Jacques Létourneau.

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket