Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

LA CSN DEMANDE LE RETRAIT DU PROJET DE LOI 46

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…

ENQUÊTES POLICIÈRES INDÉPENDANTES

LA CSN DEMANDE LE RETRAIT DU PROJET DE LOI 46

La Confédération des syndicats nationaux (CSN), qui a soumis un mémoire à la Commission des institutions concernant les enquêtes policières indépendantes, estime que le projet de loi 46 ne garantit pas l’impartialité et l’indépendance des enquêtes policières. Le projet de loi ne propose rien d’innovateur et il est vicié à la base parce que des policiers enquêteront encore sur des policiers. Cela est suffisant pour compromettre l’indépendance et l’impartialité pourtant nécessaires au rétablissement de la confiance du public.

« La commission devait répondre à une seule question : quel est le mécanisme de contrôle civil approprié pour s’assurer d’interventions policières les plus adéquates possible? Or le projet de loi n’apporte rien de neuf et laisse les enquêtes entre les mains des forces policières. Seul un organisme au-dessus de tout soupçon est à même de calmer les inquiétudes des citoyennes et des citoyens », soutient le secrétaire général de la CSN, Jean Lortie.

La CSN déplore la mise en place, par le projet de loi, d’un processus présentant moins de garanties objectives d’indépendance que les mécanismes déjà existants ailleurs au pays et dans le monde.

Jean Lortie affirme : « Il ne suffit pas d’affubler une enquête du chapeau d’« indépendante » pour que celle-ci le devienne soudainement. La dégradation de la confiance à l’égard des forces policières ne relève pas que de perceptions. La population est en droit d’exiger un comportement exceptionnel de la part de celles et de ceux à qui elle confie des pouvoirs exceptionnels. »

La CSN croit à la nécessité d’un mécanisme de contrôle totalement indépendant sur le travail policier et réclame en conséquence le retrait du projet de loi 46. Le gouvernement doit refaire ses devoirs.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket