Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN demande un virage en faveur du transport collectif

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…

Transport en commun du grand Montréal

La CSN demande un virage en faveur du transport collectif

La vice-présidente, Denise Boucher entend insister pour que le transport collectif soit rendu plus attrayant. Elle soutient : « Le transport en commun doit être accessible et sécuritaire afin de devenir prédominant dans les grandes agglomérations du Québec. »

Selon la vice-présidente de la centrale : « Le transport en commun constitue un service essentiel, indispensable au développement durable de la société québécoise. La réflexion sur le financement du transport en commun doit s’articuler autour d’enjeux environnementaux, économiques, urbanistiques, comme un service public et à forte valeur sociétale. »

Denise Boucher estime que, bien que le transport collectif engendre des coûts, on ne peut pas négliger les bénéfices économiques qu’il génère et il n’est plus possible de mettre d’argent dans le développement d’infrastructures routières supplémentaires. La vice-présidente soutient qu’une hausse de la contribution des usagers n’est pas une solution à retenir : « Nous croyons qu’il faut améliorer l’accessibilité financière au transport en commun. Les usagers ont déjà subi des hausses beaucoup plus élevées que la variation de l’indice des prix à la consommation au cours des dernières années. Non seulement la participation globale des usagers ne doit pas augmenter en termes réels, mais celle-ci devrait tendre à diminuer pour l’ensemble de la population. » La CSN suggère que les deux paliers supérieurs de gouvernement augmentent substantiellement leur contribution au financement des infrastructures et de l’exploitation du transport en commun. D’autres solutions peuvent également être considérées, dont l’augmentation, à court terme, de la taxe sur l’essence dans la région Montréal métropolitain, l’élargissement du territoire d’imposition des droits d’immatriculation et la contribution des employeurs de la région du Grand Montréal. La CSN juge qu’avant d’envisager un péage métropolitain, il est indispensable qu’un consensus soit préalablement établi sur les objectifs, sur les modes de mise en œuvre et sur la répartition des revenus. Il faut également une augmentation de l’offre de services en transport en commun pour offrir suffisamment d’alternatives efficaces à l’automobile.

Ces recommandations de la CSN ont été élaborées avec les représentants des conseils centraux de Lanaudière, des Laurentides, de la Montérégie et du Montréal métropolitain ainsi que la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN).

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket