La CSN fière de contribuer à la TCRI

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Mobilisations dans cinq villes québécoises pour réclamer un programme de régularisation véritablement inclusif des personnes sans-papiers

Mobilisations dans cinq villes québécoises pour réclamer un programme de régularisation véritablement inclusif des personnes sans-papiers

Trente organisations communautaires et syndicales se rassemblent, appuyées par de nombreux groupes et individus des milieux…
Pour un programme de régularisation véritablement inclusif

Pour un programme de régularisation véritablement inclusif

Vingt organisations communautaires et syndicales, appuyées par de nombreux groupes et individus des milieux académiques, religieux…
Tomasz Walenta affûte ses crayons pour l’Ukraine

Tomasz Walenta affûte ses crayons pour l’Ukraine

Réfugié politique à 7 ans alors que le mouvement Solidarnosc ébranlait le régime soviétique, Tomasz Walenta…
Des gains historiques pour les travailleuses et les travailleurs de Viandes du Breton

Des gains historiques pour les travailleuses et les travailleurs de Viandes du Breton

D’une durée de quatre ans, la convention collective établit de nouveaux standards quant à la rémunération,…
La CSN en faveur de la régularisation des personnes migrantes précaires : appel à l’action

La CSN en faveur de la régularisation des personnes migrantes précaires : appel à l’action

La CSN invite tout le monde à appuyer la campagne Essentiel.le.s d’Amnistie internationale Canada francophone en…
Marlène Paul ou le militantisme syndical pour créer des ponts sur les réalités autochtones

Marlène Paul ou le militantisme syndical pour créer des ponts sur les réalités autochtones

Innue par son père, Marlène est née il y a soixante-trois ans à Mashteuiatsh, la seule…

Accueil et intégration des réfugiés syriens

La CSN fière de contribuer à la TCRI

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) est fière de contribuer à l’accueil et à l’intégration des réfugiés syriens qui sont attendus au Québec en versant un montant de 10 000 dollars à la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI).

Réunis à Québec la semaine dernière, les délégué-es du conseil confédéral ont accueilli Stephan Reichhold, directeur de la TCRI, avec qui la CSN collabore activement depuis plus d’une trentaine d’années dans l’accueil et le soutien apporté aux réfugié-es.

« En posant ce geste, nous désirons lancer un appel à l’ouverture et à la tolérance, a déclaré le secrétaire général de la CSN, Jean Lortie. Nous invitons nos membres et la population à s’impliquer pour qu’eux aussi participent à cette grande opération humanitaire. »

Au Québec, l’austérité frappe fort les organismes communautaires, dont ceux qui œuvrent auprès des immigrantes et des immigrants. Ainsi, le nombre de sessions d’accueil et d’orientation destinées à tous les nouveaux immigrants a été réduit du quart à Montréal et en région depuis le 1er juillet 2015, un non-sens selon la CSN. « Le ministère de l’immigration de la Diversité et de l’Inclusion propose aux citoyens et aux citoyennes une série de moyens pour qu’ils manifestent leur soutien aux réfugiés syriens, mais celui qui est le plus évident est de financer adéquatement les organisations qui sont impliquées dans la formation, l’intégration et le soutien des nouveaux arrivants. Un changement de cap s’impose assurément à cet égard », a poursuivi Jean Lortie.

À propos
La CSN représente près de 325 000 travailleuses et travailleurs regroupés dans quelque 2000 syndicats présents dans tous les secteurs d’activité.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket