Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN interpelle les parlementaires fédéraux

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Financement de la SRC

La CSN interpelle les parlementaires fédéraux

Dans les jours qui suivent, les parlementaires fédéraux recevront un message clair de la Confédération des syndicats nationaux : le financement annuel du seul diffuseur public canadien doit être rehaussé à 40 $ par personne vivant au Canada. Cet appel est lancé dans le cadre de la campagne Tous amis de Radio-Canada et vise à assurer un financement adéquat de la société. Dans son message, la CSN illustre avec des exemples que de nombreux pays octroient un meilleur financement de leur diffuseur public que ne le fait le Canada. « Selon les données disponibles, les comparaisons révèlent que le Canada arrive au 16e rang d’un groupe de 18 pays occidentaux qui ont été étudiés. Avec un financement moyen se situant à 87 $ par personne, le financement de la SRC n’atteint pas la barre du 60 % du financement moyen, puisqu’il se situe seulement à 34 $. Avec les coupes annoncées, en 2015, celui-ci ne sera que de 29 $ », de souligner Alex Levasseur, président du Syndicat des communications de Radio-Canada-CSN. À la SRC, l’année qui se termine à peine a été très difficile, à l’image des précédentes – où d’importantes compressions ont aussi été effectuées – : coupe de 115 millions de dollars des crédits parlementaires sur trois ans, disparition de 60 millions de dollars exclusivement destinés à la production télévisuelle, fin du Fonds d’amélioration de la programmation locale (FAPL) qui procurait 47 millions de dollars à la SRC et lock-out dans la Ligue nationale de hockey ayant un impact négatif de plusieurs millions de dollars dans les revenus publicitaires de la société. « Sous peu, le gouvernement fédéral déposera un nouveau budget. Tous les membres du Parlement canadien seront invités à réfléchir aux impacts qu’auront les orientations et les décisions incluses dans cet exercice budgétaire. De par sa nature et sa mission, Radio-Canada demeure une institution fédérale d’importance dont l’existence semble être compromise depuis plusieurs années et nous, à la CSN, nous avons l’intention de défendre l’intégrité de ce service public », de déclarer Jacques Létourneau, président de la CSN. Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket