Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN remet trois bourses à des étudiantes

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…

Concours Chapeau, les filles ! et Excelle Science

La CSN remet trois bourses à des étudiantes

Afin d’encourager les jeunes femmes à poursuivre des études en formation professionnelle et technique, en sciences ou en génie, qui mèneront à l’exercice d’une profession ou d’un métier traditionnellement masculin, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) est heureuse de participer encore cette année, en tant que partenaire, au concours Chapeau, les filles ! et à son volet Excelle Science. Rappelons que la CSN encourage particulièrement les jeunes filles des communautés ethnoculturelles et autochtones. Ainsi, la CSN, la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP–CSN) et la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ–CSN) ont décerné deux bourses de 2000 $ chacune, aujourd’hui, dans le cadre du concours Chapeau, les filles !, tandis que la CSN, la FNEEQ et la Fédération des professionnèles (FP–CSN) ont remis une bourse de 2000 $ pour le volet Excelle Science. Cette dernière a été attribuée à Heidi Sia-Ho Hoang, étudiante en génie mécanique à l’Université de Sherbrooke. Les bourses Chapeau les filles ! ont été décernées à Diana Guarin, étudiante en Électromécanique de systèmes automatisés au Centre de formation Qualitech de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy (niveau secondaire), et à Vasilija Golo, étudiante en Techniques de génie mécanique au Cégep de Sherbrooke. Les prix ont été remis lors d’un gala national qui a eu lieu au Monument national, à Montréal. Cette 13e édition de Chapeau, les filles ! et d’Excelle Science, organisée par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, avait fait l’objet d’un concours dans les commissions scolaires, les cégeps, les universités et les établissements d’enseignement privés de toutes les régions du Québec. La présidente de la CSN, Mme Claudette Carbonneau, a tenu à souligner la persévérance et la détermination des jeunes lauréates à poursuivre des études dans des métiers et des professions traditionnellement occupés par des hommes, « ce qui permet d’abattre les stéréotypes et les ghettos dans le domaine de l’emploi et de démontrer qu’il est possible de choisir une carrière en se basant essentiellement sur ses intérêts ». Mme Carbonneau a d’autre part plaidé pour une éducation accessible à toutes et à tous, « afin que toutes les citoyennes et tous les citoyens aient accès à l’avenir et à la vie qu’ils souhaitent dans un Québec porteur d’une vision de société plus égalitaire ».

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket