Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN s’oppose à la création d’une agence pancanadienne

Du même SUJET

Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Même si le gouvernement américain vient tout juste d’abaisser de moitié les tarifs douaniers imposés au…
Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Après plus de quatre mois de lockout, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce ont investi…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) estime que Glencore doit tout faire pour protéger la santé…
« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
La dernière offre patronale rejetée massivement

La dernière offre patronale rejetée massivement

Réunis en assemblée générale ce dimanche, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce Canada (RRC) ont…

Valeurs mobilières

La CSN s’oppose à la création d’une agence pancanadienne

La CSN déplore le geste posé hier par le gouvernement conservateur qui a créé un bureau de transition pour mettre sur pied, d’ici un an, une agence pancanadienne de réglementation des valeurs mobilières. « Ce gouvernement qui disait respecter les champs de compétence des provinces et mener un fédéralisme d’ouverture s’attaque, avec ce projet, directement aux prérogatives constitutionnelles du Québec et des provinces, reproche Pierre Patry, trésorier de la CSN. Nous saluons l’unanimité des parlementaires de l’Assemblée nationale ainsi que ceux du Bloc québécois et du NPD contre ce projet. Nous ferons connaître notre opposition dans tous les forum possibles et nous invitons le gouvernement du Québec à poser tous les gestes nécessaires pour garantir les droits constitutionnels du Québec en matière de valeurs mobilières », d’ajouter Pierre Patry. Pour la CSN, cette nouvelle structure proposée par le gouvernement fédéral est d’autant plus inutile qu’il existe déjà des autorités financières dans les provinces. « Si le fédéral veut vraiment faire œuvre utile, il devrait plutôt travailler à renforcer la réglementation du système financier international, car c’est là que le bât blesse », de préciser Pierre Patry. La CSN représente plus de 300 000 membres dans les secteurs privé et public.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket