Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La délégation de la FNEEQ-CSN en ressort stimulée

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…
Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…

Congrès de l'Internationale de l'éducation

La délégation de la FNEEQ-CSN en ressort stimulée

La délégation de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) s’est déclarée très satisfaite à l’issue du 6e Congrès de l’Internationale de l’éducation (IE), qui s’est terminé aujourd’hui à Cape Town.

La FNEEQ a joué un rôle particulièrement important dans l’adoption d’un texte sur la question de la gratuité des études universitaires. « Nous voulions que l’IE se prononce sans équivoque sur cette question et nous avons réclamé là-dessus un texte clair. Plusieurs délégations, en provenance notamment de l’Allemagne, du Danemark, des Bahamas et de la France, nous ont appuyés et sont intervenues dans ce sens. Au vu de ce qui se prépare au Québec l’an prochain sur la question des droits de scolarité, cet appui de l’IE est de toute première importance », a indiqué Jean Trudelle, président de la FNEEQ.

Micheline Thibodeau, vice-présidente, dont c’était la première participation à un congrès de l’IE, s’est dite très impressionnée par la convergence des plans d’action en faveur de plus de démocratie, de justice sociale, d’égalité entre les personnes et les pays. « Être membre à part entière d’une organisation syndicale qui propose, pour contrer la philosophie néolibérale, l’accès à une éducation publique de qualité pour toutes et pour tous, constitue un renforcement important de notre détermination à poursuivre nos luttes. »

Plusieurs éléments ont retenu son attention, en lien avec les dossiers portés > par le comité d’action internationale de la fédération. Elle mentionne notamment la résolution concernant la Palestine dans le respect des résolutions de l’ONU et aussi celle qui invite les organisations affiliées à participer à la reconstruction d’Haïti, en collaboration avec la Confédération syndicale internationale (CSI), en favorisant le développement d’un système public d’éducation. « Ces deux positions, adoptées à l’unanimité, nous rendent plus optimistes quant à la réalisation de ces objectifs », affirme Micheline Thibodeau.

Quant à Caroline Senneville, secrétaire générale, elle s’est particulièrement réjouie de l’importance accordée par le congrès à la question des femmes. « Il reste beaucoup de travail à faire de ce côté sur le plan international, a-t-elle confié. Si des dispositions ont été prises pour assurer une représentation équitable des femmes au comité exécutif de l’IE, force a été de constater une bonne majorité masculine au sein des délégations au congrès ». Elle s’est dite enchantée que le thème retenu par l’IE pour la Journée mondiale des enseignantes et des enseignants, qui aura lieu le 5 octobre prochain, soit celui de « L’égalité des genres ».

« Il est très stimulant de constater à quel point les réflexions de l’ensemble des syndicats convergent, conclut Jean Trudelle. On peut parfois avoir l’impression que les choses n’avancent pas assez vite, mais l’énergie et l’engagement syndical a quelque chose de contagieux et nous sortons de ce congrès avec des batteries rechargées et prêts à mener les batailles qui s’annoncent. »

La FNEEQ-CSN regroupe quelque 27 000 membres œuvrant dans les cégeps, les universités et les établissements privés. Au Québec, elle est l’organisation syndicale la plus représentative en enseignement supérieur. Elle est affiliée à l’Internationale de l’éducation depuis 1999.

Visitez la page facebook de la FNEEQ »»

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket