Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La patience a ses limites

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

Négociations des travailleuses des CPE

La patience a ses limites

Les travailleuses des syndicats des CPE affiliées à la FSSS-CSN se questionnent quant à la volonté de la partie patronale d’enclencher la négociation.

Depuis le printemps 2010, nous interpellons la partie patronale afin d’entreprendre la négociation sur les matières nationales, incluant les questions pécuniaires. Nos conventions collectives sont échues depuis le 31 mars 2010, » indique Louise Labrie, représentante du secteur des CPE. «La partie patronale, qui est composée à la fois des employeurs représentés par l’Association québécoise des Centres de la petite enfance (AQCPE) et du ministère de la Famille et des Aînés (le principal bâilleur de fonds), nous a encore indiqué hier qu’elle n’était pas en mesure de convenir de dates pour entreprendre la négociation,» poursuit Mme Labrie. Cela suffit!

Face à cette situation, un conseil sectoriel spécial aura lieu le 22 février prochain au cours duquel les membres se prononceront sur l’adoption d’un plan d’action.

« Nous sommes disposées à négocier et souhaitons convenir d’une nouvelle entente au plus tôt », conclut Louise Labrie.

La FSSS-CSN est l’organisation syndicale la plus importante dans le secteur des centres de la petite enfance au Québec. Elle représente 8500 travailleuses et travailleurs provenant de 360 CPE offrant des services à quelque 30 000 enfants. Elle est l’une des fédérations composant la CSN.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket