Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La propreté dans les écoles est en péril !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

Commission scolaire des Samares

La propreté dans les écoles est en péril !

La situation est loin de s’améliorer dans les écoles de la commission scolaire des Samares. Après les moisissures, la qualité de l’air qui laisse à désirer et, plus récemment, la fermeture de l’école Espace-Jeunesse, voilà que la commission scolaire à l’intention, avec l’adoption du plan d’effectifs au conseil des commissaires du 27 mai prochain, d’effectuer des coupures dans les heures consacrées en conciergerie dans ses écoles.

Cette catégorie d’employés a vu, depuis plusieurs années déjà, ses effectifs diminués considérablement, et ce, sans égard à la qualité des services et à la propreté des bâtiments. Le manque de personnel afin de réaliser entièrement les tâches en conciergerie dans les écoles est manifeste. Il est également anormal qu’un enseignant ou une secrétaire doive, en l’absence du concierge, pallier à l’entretien ménager. C’est pourtant le cas dans plusieurs écoles.

L’implantation d’un logiciel en entretien ménager et principalement la manière dont il est utilisé n’est certes pas étrangère à cette situation. Le fait de modifier les données au gré de la demande pour tenter de justifier les coupures ne respecte en rien les véritables besoins en conciergerie dans les établissements de la commission scolaire et encore moins le personnel concerné. C’est le même modèle de logiciel qu’on a voulu introduire dans certains hôpitaux pour réaliser rapidement l’échec d’une telle mesure et, finalement, décider de s’en défaire.

C’est pourquoi les représentants syndicaux ont demandé de rencontrer la personne responsable de l’application du logiciel en question et par le fait même de l’élaboration du plan d’effectifs afin de clarifier la situation. Malgré plusieurs demandes en ce sens, les représentants de la commission scolaire au comité de relation de travail s’y sont opposés vigoureusement.

La commission scolaire doit sérieusement remettre en question l’utilisation d’un tel outil de gestion qui ne permet pas d’établir les besoins réels des établissements en conciergerie.

Certains parents d’élèves s’inquiètent déjà pour la santé de leurs enfants si la commission scolaire entend procéder aux coupures envisagées. Il est impératif de maintenir dans toutes nos écoles un niveau de salubrité plus qu’acceptable afin d’y conserver un environnement sain, tant pour les usagés que pour le personnel. Et cela passe par le maintien des effectifs actuels en conciergerie, voir même en ajouter dans certains cas.

C’est le devoir de nos décideurs à la table du conseil des commissaires du 27 mai prochain d’agir en conséquence avant que ne surviennent d’autres événements fâcheux en lien avec l’ensemble des conditions sanitaires dans nos écoles.

La fin ne justifie pas toujours les moyens! Des écoles propres… une priorité!

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket