Lamia Salhi

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Des travailleuses et travailleurs membres de syndicats CSN des secteurs public et privé se sont donné…
La CSN et la CSD unissent leurs forces

La CSN et la CSD unissent leurs forces

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) annoncent qu’elles se…
Les organisations syndicales en santé ne veulent pas rejouer dans le même mauvais film

Les organisations syndicales en santé ne veulent pas rejouer dans le même mauvais film

Les organisations syndicales représentant plus de 200 000 travailleuses et travailleurs en santé et services sociaux réagissent d’une…
Une occasion ratée d’implanter les solutions du personnel pour un réseau plus humain

Une occasion ratée d’implanter les solutions du personnel pour un réseau plus humain

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN) ressort perplexe de la lecture du…
Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

Appauvrir les travailleuses et les travailleurs des services publics, la pire des solutions

« Les services publics font face à une crise de main-d’œuvre sans précédent, à laquelle s’ajoute…
Pour un réseau Vraiment public

Pour un réseau Vraiment public

  Déprivatiser, décentraliser, démocratiser le système de santé et de services sociaux pour remettre le réseau…

Visages de l'austérité

sa

sa

« Tout le monde est brûlé. Tout le monde est en surcharge. On exige de nous que nous réalisions le travail de deux, trois personnes. Le chronomètre nous suit partout. On en est à restreindre le temps qu’on donne aux familles en deuil. Chronométrer le soutien pour quelqu’un qui vient de perdre un de ses proches, c’est cruel. Ce n’est pas que notre travail qui est sévèrement touché par les mesures d’austérité, c’est le service qu’on est en mesure d’offrir à la population. Quel non-sens. »

– Lamia Salhi, préposée aux bénéficiaires à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, agente de grief du STT HMR

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket