Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le comité de survie met fin à ses travaux

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Coopérative des consommateurs de Rimouski

Le comité de survie met fin à ses travaux

À la suite des requêtes en délaissement forcé déposées par Sobeys, et devant le refus de l’entreprise de remettre les informations demandées, le comité de survie de la Coopérative des consommateurs de Rimouski met fin à ses travaux.

La multinationale a décidé de former son propre comité de relance et de donner le mandat à la Fédération des coopératives ainsi qu’à la Coopérative de développement régional Bas-Saint-Laurent/Côte-Nord de lancer la nouvelle coopérative. Pour le comité de survie, il devient évident que le mandat initial donné par les sociétaires lors de l’assemblée extraordinaire du 30 mai dernier ne peut être réalisé.

En effet, si l’ensemble des informations nécessaires pour l’analyse financière nous était transmis aujourd’hui même, il faudrait un délai de trois à quatre semaines avant que le groupe de consultants choisi puisse produire un rapport qui devrait à son tour, être soumis à d’éventuels investisseurs. Tout cela nous amène bien au-delà de la date buttoir du 24 août, date à laquelle la Cour Supérieure doit rendre une décision.

Même son de cloche du côté des travailleurs De leur côté, les travailleurs syndiqués, réunis en assemblée générale lundi soir, en sont arrivés aux mêmes conclusions. Pour les membres du syndicat, le maintien des quatre commerces sous forme coopérative et des emplois actuels est une bonne nouvelle en soi. D’autant plus que Sobeys a laissé savoir qu’il n’y aurait pas de changement au chapitre des conditions de travail.

Les Rimouskois entendus Par ailleurs, le comité tient à souligner la solidarité et la détermination exprimées par les sociétaires lors de l’assemblée du 30 mai. Cette démonstration de l’attachement de la population rimouskoise au modèle coopératif aura amené Sobeys à annoncer officiellement la mise sur pied d’une nouvelle coopérative, ce qui, selon l’entreprise, garantit le maintien des activités des quatre commerces ainsi que des emplois qui y sont rattachés.

Bien que les membres du comité ne soient pas en mesure de se prononcer de quelque façon que ce soit sur le plan de relance de Sobeys, ces derniers estiment que les objectifs de base de maintenir un modèle coopératif ainsi que de protéger les emplois sont atteints.

Finalement, les deux porte-parole du comité tiennent à remercier tous ceux avec qui ils ont eu à travailler dans ce dossier et plus particulièrement les membres sociétaires du comité qui ont été très disponibles tout au long des travaux et qui ont fait preuve d’un professionnalisme exemplaire, en faisant passer les intérêts des travailleurs au premier plan.

En terminant, le comité souhaite bon succès à la nouvelle coopérative.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket