Histoire de la CSN

Défilé des allumettières
5 mars 2019

Le Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais fête ses 100 ans !

De la grève des Allumettières en 1919 à la grève des professeur-es de l’Université du Québec en Outaouais en 2018, le conseil central a été au cœur des solidarités dans des dizaines de conflits de travail.

Le Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais (CCSNO) souligne son centième anniversaire avec le lancement d’un cahier souvenir qui retrace ses premières années. C’est en effet en 1919 que s’incorpora le Conseil central des syndicats catholiques du diocèse de Hull-Ottawa.

Photo : Luc Bessette

Le lancement des festivités du 100e a eu lieu Aux 4 jeudis à Gatineau, le 5 mars, en formule 5 à 7. Étaient présents : l’auteur du cahier souvenir, M. Roger Blanchette, historien bien connu de la région et M. Jean Lortie, secrétaire général de la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

L’ancêtre du conseil central, l’Association ouvrière de Hull fondée en 1912, qui deviendra catholique en 1915 sous la pression du clergé, se constituera en conseil central en 1919. Deux ans plus tard, en 1921, il participera à la fondation, avec d’autres conseils centraux du Québec, de la Confédération des travailleurs catholiques du Canada.

Le conseil central a accompagné les travailleuses et travailleurs de la région depuis cent ans. De la grève des Allumettières en 1919 à la grève des professeur-es de l’Université du Québec en Outaouais en 2018, le conseil central a été au cœur des solidarités dans des dizaines de conflits de travail.

Photo : Luc Bessette

De plus, le conseil central a, au cours des cent dernières années, pris part aux différentes luttes progressistes afin d’encourager le progrès social. Les luttes populaires de la région se sont bien souvent déroulées en compagnie du conseil central, que ce soit en accompagnant des groupes de femmes, des organisations de défense de droit social ou pour créer des coalitions.

Pour Jean Lortie, secrétaire général de la CSN « Le mouvement syndical ne doit pas seulement se préoccuper du sort des travailleuses et travailleurs, mais également de leur condition de vie en général, notamment par un accès universel à des services de santé, d’éducation et d’aide à la petite enfance, etc. »

« Le regroupement des travailleuses et travailleurs sur une base régionale, au-delà des différents secteurs de travail, est en soi un geste de solidarité. Le conseil central est une organisation originale qui regroupe aussi bien des cols bleus, des enseignantes et enseignants, des éducatrices en services de garde ou encore des préposé-es aux bénéficiaires en passant par des salarié-es de différents commerces de la région. » déclare Michel Quijada, président du Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais.

Photo : Luc Bessette

Ces travailleuses et travailleurs forment une cohorte de militantes et militants qui, tous les trois ans, se réunit en congrès afin d’élire les dirigeantes et dirigeants du CCSNO et de voter des résolutions traçant la voie à l’avenir du conseil central.

À propos
Le Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, il s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Il est composé de près de 65 syndicats regroupant près de 10 000 travailleuses et travailleurs réunis dans huit fédérations et issus de tous les secteurs d’activités.

← Précédent Les activités entourant le 8 mars 2019 en région 1 mars 2019
Suivant → La CSN accueille le Musée de la Gaspésie 5 mars 2019
Partager
Dossiers
Région
  • Outaouais

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/le-conseil-central-des-syndicats-nationaux-de-loutaouais-ccsno-fete-ses-100-ans/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.