Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le Conseil central du Coeur – du – Québec (CSN) interpelle les candidats aux élections fédérales

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

Le Conseil central du Coeur – du – Québec (CSN) interpelle les candidats aux élections fédérales

Le Conseil central du Cœur-du-Québec (CSN) interpelle les candidats aux élections fédérales

Le Conseil central du Cœur-du-Québec (CSN) interpelle aujourd’hui les candidates et les candidats de la Mauricie et du Centre-du-Québec afin de connaître leurs positions et leurs engagements sur certaines questions qu’il juge fondamentales dans le cadre des présentes élections fédérales. Il estime que l’actuelle campagne, davantage axée sur l’image, ne permet pas d’aborder les questions de fond qui intéressent la population. Il souhaite ainsi faire en sorte que les candidates et candidats de l’ensemble des partis politiques se commettent sur un certain nombre d’enjeux d’actualité d’une grande importance pour les citoyennes et citoyens.

L’assurance emploi

Le conseil central est très préoccupé du sort réservé aux milliers de travailleuses et de travailleurs de la région qui ont perdu leur emploi. C’est pourquoi il souhaite connaître les points de vue des candidats du territoire sur la bonification du régime d’assurance emploi. « Actuellement, plusieurs de nos concitoyens se voient nier le droit à l’assurance emploi alors qu’ils en ont cruellement besoin. Pendant ce temps, la caisse d’assurance emploi a enregistré des surplus de 57 milliards de dollars, surplus qui sont détournés par le gouvernement fédéral. Ces sommes sont destinées aux travailleurs. Il faut s’assurer qu’ils y aient accès et que les prestations versées soient augmentées », a déclaré Michel Angers, premier vice-président du conseil central.

Un programme d’aide dédié aux travailleurs âgés

La CSN veut aussi connaître les positions des candidats quant à l’aide qu’il faut offrir aux travailleurs âgés victimes de licenciements collectifs ou de fermetures d’entreprises. Plusieurs travailleurs ayant perdu leur emploi dans la région sont âgés de 55 ans et plus et il leur est souvent très difficile de trouver un nouvel emploi. « Il faut remettre sur pied un programme d’aide pour les travailleurs âgés, ce programme doit leur garantir un pont entre le régime d’assurance emploi et celui des rentes du Québec. On ne peut pas croiser les bras devant les difficultés de ces travailleurs et les laisser sombrer dans la pauvreté », a ajouté M. Angers.

Une stratégie pour le secteur manufacturier

La CSN pense qu’il faut que les candidats aux présentes élections aient une stratégie claire pour le secteur manufacturier. Elle souligne que les travailleuses et travailleurs victimes de fermetures d’usines (Shermag, Belgo, Filature Wickham, Aléris, etc.) sont bien trop nombreux et que l’état du secteur manufacturier a des conséquences sur toute la population, notamment sur les jeunes qui, sans perspective claire de développement, quittent la région. « Il faut s’assurer qu’au Cœur-du-Québec, les emplois de qualité sont protégés et que d’autres sont créés. Pour atteindre ces objectifs, il faut une stratégie claire et surtout efficace pour le secteur manufacturier. Nous souhaitons entendre les candidats là-dessus », a insisté le porte-parole de la CSN.

De meilleures normes du travail et des dispositions anti-scabsau fédéral

La CSN veut aussi connaître les engagements des candidates et candidats sur les lois du travail au niveau fédéral. Plusieurs travailleurs de la région œuvrent dans des entreprises de juridiction fédérale et les normes du travail auxquelles ils sont soumis sont nettement insuffisantes. De plus, la CSN souhaite que des dispositions anti-scabssoient intégrées au Code canadien du travail. « Quand on permet aux employeurs d’avoir recours à des briseurs de grève, on accentue le déséquilibre des forces en présence. Les conflits de travail sont souvent plus longs et surtout plus durs. Une telle situation doit changer puisqu’elle ne mène qu’à la détérioration des relations de travail », a tranché M. Angers.

Le respect des droits des femmes

Certains projets de loi présentés récemment, en octroyant un statut juridique au fœtus, remettent en question la liberté de choix de même que le droit à l’avortement pour les femmes. Une éventuelle « recriminalisation » de l’avortement met en péril les droits des femmes de même que leur santé. « Il faut absolument bloquer toute tentative de s’attaquer au droit à l’avortement. Il ne faut pas retourner à l’époque où les femmes devaient avoir recours à des avortements clandestins pratiqués dans des conditions inadéquates. On doit se rappeler que plusieurs femmes ont subi des atteintes graves à leur santé et que d’autres en sont mortes. Il ne faut surtout pas revenir à l’époque des cintres et des broches à tricoter », a déclaré Renée Levasseur, 2 evice-présidente du conseil central.

L’environnement

La CSN juge que les problèmes majeurs de pollution des eaux, du sol et de l’air ont des effets sur la santé publique. Dans ce sens, la protection de l’environnement devient l’un des plus grands défis que doit relever l’humanité. Le développement ne peut plus se réaliser en faisant fi de ses impacts sur l’environnement. « Nous voulons savoir ce que les personnes candidates ont à dire sur les enjeux environnementaux dans notre région. Nous voulons connaître le détail de leur programme pour notre région », a ajouté M me Levasseur.

Le Conseil central du Cœur-du-Québec (CSN) estime que ces questions sont fondamentales et qu’elles méritent des réponses. Il a d’ailleurs adressé une correspondance à chaque candidat sur l’ensemble du territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec lui demandant de faire connaître publiquement ses positions et engagements. Tout en attendant avec impatience toutes les réponses, la CSN au Cœur-du-Québec accordera une attention toute particulière à celles fournies par les candidates et candidats du Parti conservateur parce que, à son avis, le positionnement de ce parti a de quoi inquiéter. En effet, la CSN a procédé à un bilan du gouvernement minoritaire de Stephen Harper de même qu’à l’analyse critique des programmes des partis politiques. Lors de la dernière rencontre de son conseil confédéral, la CSN a décidé d’inviter ses membres et l’ensemble de la population à voter pour la personne la plus apte à empêcher l’élection d’un candidat conservateur.

L’organisation syndicale rappelle que, formant un gouvernement minoritaire, Stephen Harper et ses députés ont refusé de voter en faveur d’une bonification du régime d’assurance emploi malgré des surplus de 57 milliards de dollars. Ils ont négligé de mettre en place un programme d’aide pour les travailleurs âgés malgré des surplus budgétaires impressionnants à Ottawa. Ils sont restés quasi insensibles à l’ampleur de la crise dans le secteur manufacturier, tout particulièrement dans le domaine du textile et de la forêt. « Pour le conseil central, c’est là une orientation politique des plus nuisibles pour les travailleuses et travailleurs d’une région aussi durement touchée par les pertes d’emplois que le Cœur-du-Québec. On peut craindre le pire d’un gouvernement conservateur majoritaire », de conclure Michel Angers.


Source : Conseil central du Cœur-du-Québec (CSN) – 2 octobre 2008

Pour renseignements : Michel Angers, vice-président du CCCQ cellulaire : 819 609-9611 Renée Levasseur, vice-présidente du CCCQ téléavertisseur : 1 866 309-0247

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket