Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le financement ne doit pas seulement être stable et pluriannuel, il doit être augmenté

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…

Radio-Canada-CBC

Le financement ne doit pas seulement être stable et pluriannuel, il doit être augmenté

Selon le Syndicat des communications de Radio-Canada (SCRC) affilié à la FNC-CSN, le financement du diffuseur public national doit être revu à la hausse. « Le SCRC ne peut donc pas appuyer la position du président-directeur général de Radio-Canada, qui ne demande pas plus d’argent », de dire le président du syndicat, Alex Levasseur.

Les compressions budgétaires qui affectent le diffuseur public depuis des années ont fragilisé sa position et les coupes prévues dans le prochain budget fédéral seront les pires jamais subies par Radio-Canada-CBC. Le mandat du diffuseur public s’en trouvera affecté. Rappelons que les licences de Radio-Canada n’ont pas été renouvelées depuis 12 ans et qu’il est clair que le sous-financement ne lui permet plus à de remplir son mandat.

Le Syndicat des communications de Radio-Canada presse le gouvernement conservateur d’accorder un financement pluriannuel stable et augmenté au diffuseur public. LE SCRC estime également que les licences et le mandat du diffuseur public devraient être examinés avant de modifier de quelque façon que ce soit les crédits parlementaires. Le SCRC regroupe près de 1800 employés de Radio-Canada-CBC au Québec et à Moncton.

Pour suivre la campagne TOUS AMIS DE RADIO-CANADA, visitez le site www.amisderadiocanada.comou www.facebook.com/amisradiocanada

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket