Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le Québec mérite notre vote !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de…
Où sont les mesures structurantes ?

Où sont les mesures structurantes ?

Alors que le ministre de l’Économie Éric Girard livrait aujourd’hui à Québec sa mise à jour…
Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…

4 septembre

Le Québec mérite notre vote !

Les délégué-es du conseil confédéral de la CSN, réunis aujourd’hui à Montréal, ont adopté une proposition invitant leurs membres à voter pour le candidat ou la candidate qui représente le parti politique dont les orientations correspondent à celles défendues par la CSN et qui détient la meilleure position pour défaire le candidat de la Coalition avenir Québec ou celui du Parti libéral et remporter son siège le 4 septembre.

Rappelons que les statuts et règlements de la CSN stipulent que, dans l’intérêt des travailleuses et des travailleurs, elle peut exercer une action de portée politique visant à combattre tout gouvernement, administration publique, programme, projet de loi et situation qui nuit aux intérêts fondamentaux des classes populaires, et promouvoir la réalisation de tout programme et de toutes mesures susceptibles de servir ces intérêts. « L’action de la CSN vise l’amélioration des conditions de travail et de vie des travailleuses et des travailleurs mais aussi des citoyennes et des citoyens. Nous souhaitons un développement du Québec orienté vers celui des communautés où le bien commun est pris en compte. En ce sens, le vote stratégique prend toute son importance », de déclarer le président de la CSN, Louis Roy.

Les représentantes et les représentants de la CSN en sont venus à cette conclusion après avoir procédé au bilan du gouvernement libéral ainsi qu’à l’analyse des programmes des principaux partis politiques. Pour eux, ni le Parti libéral ni la Coalition avenir Québec ne s’avèrent une avenue constructive à emprunter. « Les dernières années du gouvernement Charest ont été particulièrement éprouvantes avec leurs lots de problèmes d’éthique et d’intégrité. Elles ont aussi été marquées par des mobilisations d’une ampleur inégalée témoignant du ras-le-bol des citoyens et de leur volonté d’être écoutés et respectés. De plus, nous avons assisté à l’adoption d’un train de mesures néolibérales qui vont à l’encontre de nos orientations, d’affirmer Louis Roy. Par ailleurs, si l’antisyndicalisme de François Legault semble donner le ton à sa vision des relations de travail et des droits des travailleuses et des travailleurs, bien d’autres éléments du programme de la CAQ ont de quoi étonner et inquiéter », de poursuivre le président de la CSN.

Dans son bilan de la campagne de la CAQ, la CSN retient que François Legault a multiplié les promesses racoleuses, alimenté les préjugés les plus éculés et effectué de nombreux volte-face. Le changement proposé par la CAQ s’inscrit tout simplement dans la poursuite des politiques néolibérales : désengagement de l’État, coupes dans les services publics, attaques aux droits du travail et à la syndicalisation, ouverture au privé pour assumer des responsabilités publiques. « C’est une approche comptable de la gouvernance où la chasse au gaspillage et aux mauvaises allocations de ressources tient lieu de projet. Refuser ce changement, ce n’est pas défendre le statu quo, c’est entre autres soutenir une autre vision de l’avenir pour le Québec et aspirer à une société plus juste, plus inclusive et qui favorise le développement durable », de soutenir Louis Roy.

En outre, pour la CSN, il est primordial que les citoyennes et les citoyens se prévalent de leur droit de vote. Ainsi, la CSN mène une campagne dans ses syndicats sur le thème Le Québec mérite notre vote ! afin d’inciter ses membres à se rendre aux urnes et à accroître le taux de participation aux élections, qui malheureusement n’a été que de 57,4 % en 2008.

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) est une organisation syndicale composée de près de 2000 syndicats qui regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket