Décès de l'ancien premier ministre Bernard Landry

Photo : Alexandre Demers
6 novembre 2018

Le Québec perd un bâtisseur

C’est avec tristesse que la Confédération des syndicats nationaux (CSN) apprend le décès de l’homme politique et ancien premier ministre Bernard Landry.

M. Landry, qui a contribué à façonner le Québec moderne, est décédé à 81 ans.

« Bernard Landry était un bâtisseur, un homme d’une grande érudition qui a largement contribué à faire du Québec une nation moderne tantôt comme ministre des Finances, puis à titre de vice-premier ministre et plus tard comme premier ministre du Québec. C’était un brillant économiste et un homme aux valeurs humaines remarquables », a soutenu Jacques Létourneau, président de la CSN.

Comme jeune avocat, il a été un acteur de la Révolution tranquille vers la fin des années 60 avant d’être élu la première fois sous le gouvernement de René Lévesque en 1976. Il a succédé à Lucien Bouchard comme premier ministre de 2001 à 2003.

Bernard Landry laisse dans le deuil sa conjointe Chantale Renaud, ses trois enfants et plusieurs petits-enfants.

← Précédent Les membres du STT de Cascades Enviropac votent en faveur de l’entente de principe 5 novembre 2018
Suivant → François-Jean Coutu interpellé directement 6 novembre 2018
Partager
Dossiers
    Aucun dossier n'est associé à ce document.
Sujets

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/le-quebec-perd-un-batisseur/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.