Le syndicat de Labatt ne désire qu’une chose : négocier

Articles récents

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…
La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

Devant l’ampleur de la crise qui secoue le secteur des médias d’information, les différents paliers de…
Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Les différents évènements violents des derniers jours visant des agents de la paix des services correctionnels…

Le syndicat de Labatt ne désire qu’une chose : négocier

Le syndicat de Labatt ne désire qu’une chose : négocier

« Le syndicat des travailleuses et travailleurs de la brasserie Labatt ne désire qu’une chose : négocier. Or, ce matin, il était clair que les négociateurs de Labatt ne voulaient pas avancer d’un pas, ce que nous déplorons », affirme le vice-président du syndicat, Normand Faubert.

« Quant aux allégations d’intimidation ou de vandalisme à l’égard de certains cadres, lancées cet après-midi par la partie patronale, comment expliquer le fait que les policiers, qui étaient sur les lieux où les actes se seraient produits, n’ont pas réagi s’il y avait eu vandalisme ? », s’est-il interrogé.

« Bien que le syndicat ne cautionne en aucun cas tout geste malheureux, la direction de Labatt doit tout de même comprendre que la frustration peut s’emparer de certaines personnes devant sa lenteur à négocier sérieusement », ajoute-t-il.

La prochaine rencontre entre les deux parties doit avoir au milieu de la semaine prochaine.


Source : CSN  – 01-08-2003

Renseignements : Normand Faubert, vice-président du syndicat ; téléavertisseur : (514) 741-9506 Benoit Aubry, Information-CSN ; (514) 598-2024 ; cellulaire : (514) 971-0765

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023