Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Le train est en marche

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

Annexe

Le train est en marche

  • Mise en place dès le 1er avril des projets pilote qui permettront à un certain nombre d’agences de la santé et des services sociaux et d’établissements de recevoir leurs budgets en fonction d’un principe « d’achat de services » et « d’usagers comme source de revenu ».
  • Consentement à confier la gestion des CHSLD à l’entreprise privée. Pour mémoire, le projet de construction d’un CHSLD de 200 nouvelles places en partenariat public-privé, sur le territoire du Centre de santé et de services sociaux Champlain, vise à donner au partenaire privé la gestion et la prestation de l’ensemble des soins.
  • Malgré les professions de foi du ministre envers l’autonomie des agences régionales et des établissements, détermination unilatérale de l’affiliation du dernier hôpital francophone de l’Ouest de Montréal, Lachine, au CUSM et ce, contre la volonté des médecins, des travailleurs, de la population et de nombreux organismes du milieu.
  • Mise en place, dans le cadre de la loi 33, de la réglementation qui encadrera les cliniques médicales spécialisées privées et qui permettra la multiplication des ententes du type de celle que l’hôpital du Sacré Cœur a signée avec la clinique Rockland MD. S’appuyant sur son credo envers une place plus grande du privé dans le système, le ministre a déjà annoncé qu’il en souhaite plusieurs de ces ententes, ce qui fait craindre une sous-traitance accrue des chirurgies au privé. Si on se fie à ce que l’on paie dans l’entente entre Sacré-Cœur et Rockland MD, 5000$ sur le total de 9000 $ par jour servent à défrayer les coûts de loyer des salles de la clinique alors qu’il y a des salles non utilisées à l’hôpital.
  • Ouverture pour l’élargissement de l’assurance privée à d’autres interventions chirurgicales dévolues aux cliniques privées et aux médecins non participants.

Par ailleurs, depuis la mise en place de sa loi 33, des initiatives toutes plus farfelues les unes que les autres se développent d’une façon complètement débridée.

  • Consultation médicale par webcam;
  • service de courtage pour obtenir un rendez-vous avec un médecin;
  • bilan de santé au coût de 400 dollars avant même de voir un médecin;
  • facturation de soins accessoires; 
  • cotisation annuelle et frais pour obtenir une référence.

La RAMQ et le Collège des médecins ont dénoncé l’une ou l’autre de ces pratiques au fil des derniers mois, mais elles continuent de se multiplier.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket