Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les employé-es d’Héma-Québec votent en faveur de la grève

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Les employé-es d’Héma-Québec votent en faveur de la grève

Lors d’assemblées distinctes tenues dimanche, les membres des trois syndicats d’Héma-Québec ont massivement voté en faveur de la grève. Les assemblées générales du Syndicat des travailleuses et des travailleurs d’Héma-Québec (CSN), du Syndicat des assistants-es techniques de labo d’Héma-Québec (CSN) et le Syndicat des techniciens-nes de labo d’Héma-Québec (CSN) ont  donné le mandat à leurs représentants de déclencher la grève au moment jugé opportun dans des proportions de 90 %, de 100 % et de 90 %. Depuis un an, les syndiqués ont exercé différents moyens de pression légers sans que le porte-parole ne change son comportement fermé et autoritaire. Au dire des représentants syndicaux, plusieurs raisons ont mené à cette décision des assemblées. Le refus patronal d’aborder les enjeux principaux, l’application très approximative de l’équité salariale, l’absence d’offre complète sur les questions pécuniaires sont autant d’éléments qui freinent la progression des négociations. De plus, selon les syndiqués, l’attitude du porte-parole patronal actuel – le quatrième au dossier depuis l’ouverture des négociations –  tient parfois de la provocation. Argumentant à coups d’ultimatums, annulant des sessions de travail avec le conciliateur nommé au dossier à la demande de l’employeur, il est loin de donner l’impression de chercher une entente. Les syndicats ont déposé leurs demandes en juin 2008, pour le premier, et en octobre, pour les deux autres. Les principales demandes syndicales sont, à ce moment-ci : le règlement du litige concernant le paiement de l’équité salariale ; le maintien de l’équité salariale ; le dépôt de la plateforme pécuniaire de l’employeur ; des pourparlers sérieux aux différentes tables de négociation ; l’intégration à la convention collective d’une disposition permettant la retraite progressive. Le syndicat général représente 180 employés (assistants techniques de collecte, aides de service, chauffeurs, préposés à la réception, employés de bureau), le syndicat des assistants techniques de labo en compte 85, et le syndicat des techniciennes et des techniciens de labo plus de 110.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket