Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les employés de la Municipalité de Paspébiac renouvellent leur convention collective

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Les employés de la Municipalité de Paspébiac renouvellent leur convention collective

Réunis en assemblée générale la semaine dernière, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la municipalité de Paspébiac (CSN) ont entériné la recommandation du comité de négociation d’accepter l’entente de principe intervenue avec la municipalité.

D’une durée de trois ans, la convention prévoit des augmentations de 2,5 % par année, l’ajout d’une cinquième semaine de vacances après 20 ans de service. Les membres bénéficieront également de deux jours de congé pour maladie et responsabilités familiales et une journée de congé mobile.

Pour les personnes salariées du camping et du centre de plein air Monticole, l’établissement d’une échelle salariale ainsi qu’une garantie d’un minimum de 420 heures de travail par année pour les trois préposé-es au camping.

De plus, il y a l’introduction d’une prime de 80 $ par semaine pour les personnes salariées qui sont en disponibilité pour effectuer la garde aux travaux publics ce qui reconnaît les inconvénients liés à être disponible les soirs et fins de semaine.

Appelé à commenter sur l’entente, le président du syndicat Robert Huard ajoute : « La négociation s’est bien déroulée et les membres sont très satisfaits des résultats. »

L’employeur et le syndicat n’ont pas eu besoin de recourir à leur droit de lock-out ou de grève.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket