Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les membres se prononcent en faveur du règlement – enfin, la page est tournée

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

130 salarié-es injustement congédiés au CRDITED de Montréal

Les membres se prononcent en faveur du règlement – enfin, la page est tournée

Les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants de développement (CRDITED) de Montréal, réunis en assemblée générale, se sont prononcés en faveur de l’entente prévoyant un règlement pour 130 de ses membres, en majorité des femmes immigrantes, qui furent injustement congédiées.

Rappelons que ces femmes et ces hommes ont fait face à plusieurs injustices. Elles furent sous-payées pendant des années, alors qu’elles s’occupaient de personnes présentant des troubles en déficience intellectuelle sous la responsabilité publique. Elles ont été injustement congédiées et sans appel pour avoir revendiqué le statut de salariée du secteur public à part entière. Finalement, elles furent méprisées par l’employeur qui a contesté son lien d’emploi avec elles jusqu’en Cour supérieure, sans avoir gain de cause.

Cette entente, survenue en partie grâce à l’implication du ministère de la Santé et des Services sociaux, prévoit des indemnisations pour les mois passés sans salaire de même que des modalités de départ pour celles qui le souhaitent et, selon certaines conditions, des modalités de réintégration. L’entente de principe fut d’abord présentée auprès des 130 femmes congédiées le 16 décembre 2013, qui ont donné en grande majorité leur aval au règlement.

« Le mépris n’aura eu qu’un temps. Grâce à la ténacité et à la soif de justice de ces femmes, grâce à la solidarité des membres du syndicat et au soutien indéfectible de la FSSS-CSN, nous pouvons enfin tourner la page. C’est la tête haute que ces femmes pourront réintégrer le marché du travail ou jouir d’une retraite décente et bien méritée », d’expliquer Reine Desmarais, présidente du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du CRDITED-Montréal.

Le syndicat tient à remercier la FSSS-CSN et la CSN, de même que toutes ses composantes, pour leur appui soutenu et crucial. Tous ont contribué à cette victoire, soit en manifestant avec les salariées injustement congédiées, soit en achetant des billets de solidarité, soit en les recevant dans différentes instances de conseils centraux, de fédérations ou confédérales.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket