Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les ouvriers spécialisés du secteur public de la région de Québec manifestent devant l’Assemblée nationale.

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…
Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Journée nationale des chargées et chargés de cours : donner la moitié des cours universitaires sans obtenir de reconnaissance

Alors que la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, amorce son mandat, la Fédération nationale…
Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Une autre grève générale illimitée possible au cimetière Notre-Dame-des-Neiges

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue ce lundi soir, les membres du Syndicat des travailleuses…
Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Une véritable crise se profile, dans l’ombre

Les répondantes et répondants médicaux d’urgence (RMU) et le personnel de bureau d’Urgences-santé œuvrent dans l’ombre…
Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Le STTuBAnQ–CSN projette l’impatience de ses membres

Ce jeudi 17 novembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives nationales…

Les ouvriers spécialisés du secteur public de la région de Québec manifestent devant l’Assemblée nationale.

Suivant la fin des travaux du groupe de travail visant à régler la pénurie de main d’œuvre des ouvriers spécialisés dans le secteur public, quelques centaines d’entre eux, syndiqués avec la CSN, FTQ, CSQ et SFPQ, ont manifesté devant l’Assemblée nationale. Ils demandent entre autres des correctifs salariaux afin de combler le retard grandissant entre les salaires des secteurs public et privé.

Le groupe de travail a pour objectif de boucler les travaux amorcés en 2010, sur les problèmes de rareté de main-d’œuvre dans les réseaux de la santé, de l’éducation et de la fonction publique. Selon les représentants syndicaux, la pénurie des ouvriers spécialisés coûte plus cher à l’État que d’augmenter les salaires. « C’est complètement absurde. Au lieu d’injecter de l’argent pour corriger les salaires dans le public, le Conseil du trésor contraint les établissements à la sous-traitance. En plus d’avoir à payer le salaire du secteur privé, on doit payer pour les profits de l’entreprise. Augmenter les salaires des ouvriers spécialisés, c’est faire sauver de l’argent aux contribuables » affirment les représentants syndicaux.

Effectivement, l’écart entre le privé et le public est substantiel. Par exemple, un électricien gagne en moyenne 22 $ l’heure dans le secteur public, alors que le salaire moyen au privé se situe à 33 $. Pour les menuisiers, les machinistes et les mécaniciens, les salaires du secteur privé accusent également un retard de 11 $ l’heure comparativement au privé.

Des rencontres de travail ont eu lieu les 11 mars, 17 avril et 2 mai derniers. Après la dernière rencontre de travail, le comité n’a pas été en mesure d’émettre de recommandations conjointes. « Après plusieurs rencontres de la table de travail nous sommes déçus que les négociateurs du Conseil du trésor n’aient encore aucun mandat. C’est le temps de régler ce problème-là, parce que ça nuit à tout le monde. Au lieu de faire l’entretien quotidien de nos bâtiments par nos employé-es, on utilise la sous-traitance pour régler les problèmes majeurs. Sur le long terme, il y a une dégradation de la condition des établissements et infrastructures » concluent les représentants syndicaux.

Pour les ouvriers spécialisés, la mobilisation continue. Des manifestations sont prévues à Saguenay, à Longueuil, à Joliette et à Sherbrooke, où des électriciens, des plombiers, des tuyauteurs, des frigoristes et des mécaniciens interpelleront leurs élu-es.

Environ 7 000 ouvriers spécialisés travaillent dans les établissements publics du Québec. Ils sont représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux (CSN), la Fédération des employées et employés des services publics (CSN), le Syndicat québécois des employées et employés de services (FTQ), le Syndicat canadien de la fonction publique (FTQ), le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureaux (FTQ), l’Union des employées et employés de services (FTQ), Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), la Fédération du personnel de soutien de l’enseignement supérieur (FPSES-CSQ) et le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ).

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket