Grève dans les soins préhospitaliers d'urgence

6 janvier 2013

Les paramédics CSN se font voir et entendre à nouveau !

Les 2500 paramédics vont se faire voir et entendre au cours des prochains jours en parcourant plusieurs régions du Québec à bord d'une caravane, une façon originale de marquer le début de la nouvelle année. En grève légale depuis le 24 décembre, ils veulent signifier leur ras-le-bol, les négociations étant toujours au point mort, et ce, près de trois ans suivant l'échéance de leur contrat de travail. Ils vont ainsi se rendre devant différents établissements et bureaux de comté de plusieurs députés au Québec. Diverses activités hautes en couleur y sont d'ailleurs prévues.

Les 2500 paramédics vont se faire voir et entendre au cours des prochains jours en parcourant plusieurs régions du Québec à bord d’une caravane, une façon originale de marquer le début de la nouvelle année. En grève légale depuis le 24 décembre, ils veulent signifier leur ras-le-bol, les négociations étant toujours au point mort, et ce, près de trois ans suivant l’échéance de leur contrat de travail. Ils vont ainsi se rendre devant différents établissements et bureaux de comté de plusieurs députés au Québec. Diverses activités hautes en couleur y sont d’ailleurs prévues.

Premier arrêt : Montréal La tournée débute aujourd’hui à Montréal. La caravane sera présente devant le centre opérationnel de la Corporation d’Urgences-santé, situé au 6660 rue Jarry Est. Pour l’occasion, les paramédics vont se rassembler avec leur famille. Ils entendent livrer un message sans équivoque à cet important employeur public. La tournée se poursuivra dès le lendemain, le lundi 7 janvier, à Sherbrooke, devant le bureau de comté du ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert.

Rappelons que le ministre Hébert n’a toujours pas mandaté ses porte-parole à revenir à la table de négociation dans le but de régler la convention collective. Ces derniers avaient d’ailleurs mis fin aux pourparlers, le 23 décembre, après avoir rejeté du revers de la main une proposition syndicale conforme aux paramètres fixés par le gouvernement. Au cœur de ce conflit résident, entre autres, les enjeux suivants : la diminution du nombre d’échelons de salaire et la bonification du régime de retraite.

D’autres villes ciblées Outre Montréal et Sherbrooke, les autres villes ciblées par des rassemblements de paramédics sont Chicoutimi le 8 janvier, Sept-Îles le 9 janvier, Jonquière le 10 janvier et Québec le 11 janvier. D’autres actions de visibilité sont également prévues en marge de cette tournée.

Les paramédics syndiqués à la CSN sont en négociation avec le ministère de la Santé et des Services sociaux et les associations patronales depuis février 2011. Ils sont représentés par la FSSS-CSN qui regroupe notamment 60 % de tous les paramédics au Québec. Pour sa part, la CSN compte plus de 300 000 membres, et ce, tant dans les secteurs public que privé.

← Précédent Les projets soutenus par l'ASTM en 2012 30 décembre 2012
Suivant → 2013 : S'attaquer à la « récession sociale » 8 janvier 2013
Partager
Source
Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Conseil central du Montréal Métropolitain (CCMM-CSN)
Pour information
Noémi Desrochers
Service des communications de la CSN
bur. : 514 598-2162

cell. : 514 216-1825 Suivez la CSN
sur les réseaux sociaux Facebook - Twitter - Viméo -

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/les-paramedics-csn-se-font-voir-et-entendre-a-nouveau/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.