Les principaux annonceurs du Journal de Montréal dans la mire

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

Vaste opération de sensibilisation du STIJM–CSN

Les principaux annonceurs du Journal de Montréal dans la mire

Plus de 150 membres du Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal (CSN) ont manifesté hier de façon symbolique devant les plus importants annonceurs du quotidien de la rue Frontenac, frappés d’un lock-out le 24 janvier 2009. Cette vaste opération de sensibilisation s’est déroulée dans le respect de l’injonction obtenue par Quebecor dans sa tentative de museler les 253 vrais artisans du Journal de Montréal qui ont été mis sur le trottoir. Au cours de la matinée, deux lock-outés, installés à 50 mètres de chacun des commerces visés, ont distribué des feuillets d’information à la clientèle. Ils leur ont expliquéqu’en continuant d’acheter de la publicité dans le journal en lock-out, ces commerces contribuent à faire perdurer le conflit de travail. Pour exercer une pression sur le Journal de Montréal, les syndiqué-es leur ont demandé de cesser d’encourager ses principaux annonceurs, dont : Brault et Martineau, Zellers, La Baie, Albi Mazda, Fruiterie 440, les Ailes de la Mode, Réno-Dépôt, Future Shop, Brick, Best Buy, Rona et Bureau en gros. Les commerces visés sont situés aux Galeries d’Anjou, au Marché Central, au Centre Laval, au Carrefour Laval et devant le concessionnaire Mazda Albi, à Mascouche. Pour les syndiqué-es en lock-out, il est malheureux que des commerces continuent d’associer leur nom et leur réputation à un canard  boiteux, une publication qui a perdu beaucoup de sa qualité en se privant de ses vrais artisans. Les membres du STIJM tentent toujours de ramener leur employeur à la table de négociation. La dernière séance de négociation a eu lieu le 22 janvier dernier.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket