Les syndicats sont déterminés à protéger le bien commun

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

L'avenir du réseau public nous concerne toutes et tous !

Le vice-président de la CSN, David Bergeron-Cyr, rencontrait ce matin des représentantes des Médecins québécois pour…
Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Les syndiqué-es adoptent une banque de journées de grève

Réunis en assemblée générale le mardi 24 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Oui, il faut décentraliser, pour vrai

Le gouvernement de la CAQ prépare une profonde transformation en santé et services sociaux. L’actualité nous…
Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Les grévistes du Cimetière Notre-Dame-des-Neiges interpellent l’archevêché de Montréal

Ce jeudi 26 janvier au matin, tout juste après avoir conclu un pacte de front commun…
Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs moyens de pression

Sans contrat de travail depuis bientôt 13 mois, les chargés de cours de l’UQO intensifient leurs…

25e Congrès de la FEESP-CSN

Les syndicats sont déterminés à protéger le bien commun

Le 25e congrès de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) qui a réuni près de 400 délégué-es a pris fin aujourd’hui, à Granby.

Réunis sur le thème Mon syndicat – Une force collective, les syndicats ont réaffirmé la nécessité de sauvegarder des services publics de qualité, mis à mal par une droite obsédée par la privatisation et assoiffée de profits sans fin, aux dépens de la majorité des citoyennes et des citoyens.

Les délégué-es ont adopté une proposition réitérant l’importance pour la fédération et les syndicats de mettre toutes les énergies nécessaires, afin de faire cheminer la proposition adoptée par le 63e Congrès de la CSN, prévoyant le développement d’un plan de mobilisation et d’action, incluant la possibilité de tenir une grève générale et sociale avec tous ses alliés et visant à protester contre les mesures rétrogrades gouvernementales.

Le président de la FEESP, Denis Marcoux, affirme : « Les prédateurs de la droite enclins à réduire à sa plus simple expression le rôle de l’État et à minimiser l’importance des droits des travailleurs et des moins nantis doivent être ramenés à l’ordre. Nos syndicats sont déterminés à replacer l’humain au centre du développement de la société québécoise. »

Selon Denis Marcoux, « Il est urgent de mettre un frein à ces politiques néolibérales à courte vue qui détériorent le bien commun, les services publics, la qualité de vie des citoyens, leur santé et qui affectent de ce fait le climat social. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket