Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les travailleurs de la coop en aménagement forestier se joignent à la CSN

Du même SUJET

Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

Modifications unilatérales des salaires en CPE : le tribunal rappelle le gouvernement à l’ordre

En décidant unilatéralement, en janvier dernier, d’octroyer une prime de 6,6 % aux éducatrices retraitées qui désireraient…
Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

Le TAT rappelle au gouvernement qu’il ne peut pas passer par-dessus les syndicats

C’est une bataille importante que remportent la FSSS-CSN, la FSQ-CSQ, la FIQ, le SQEES-FTQ et le…
Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Bois d’œuvre : Ottawa doit talonner Washington

Même si le gouvernement américain vient tout juste d’abaisser de moitié les tarifs douaniers imposés au…
Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Les travailleuses et travailleurs de Rolls-Royce Canada manifestent leur mécontentement

Après plus de quatre mois de lockout, les travailleuses et les travailleurs de Rolls-Royce ont investi…
Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Nouvelle convention pour le syndicat de la Scierie de Petit Paris

Les membres du Syndicat des travailleurs de la Scierie de Petit Paris–CSN se sont réunis en…
La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La FIM-CSN demande à Glencore de sortir de son mutisme

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN) estime que Glencore doit tout faire pour protéger la santé…

MRC Côte-de-Gaspé et Rocher-Percé

Les travailleurs de la coop en aménagement forestier se joignent à la CSN

La vingtaine de travailleurs de la Coopérative en aménagement forestier des MRC Côte-de-Gaspé et Rocher-Percé sont maintenant membres du Syndicat national de la sylviculture (SNS–CSN), affilié à la Confédération des syndicats nationaux (CSN). Le 26 août dernier, le syndicat avait déposé une requête en accréditation auprès de la Commission des relations du travail du Québec (CRT) dans le but de représenter ce groupe de travailleurs. Une décision favorable a finalement été rendue. Le 5 octobre, le SNS–CSN a aussi été accrédité pour représenter les 23 salarié-es de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent. Importance de la syndicalisation dans les coopératives L’amélioration de leurs conditions et le savoir-faire de la CSN dans la négociation des conditions de travail du secteur de la sylviculture comptent parmi les motifs qui ont incité ces travailleurs à adhérer à la centrale syndicale. Même dans une coopérative, la seule façon d’améliorer les conditions de travail des membres passe par la syndicalisation. Ainsi, en étant syndiqués, les travailleurs assurent leur stabilité salariale, ce qui est loin d’être le cas autrement. Les coopératrices et coopérateurs deviennent de plus en plus conscients de ce fait. Pratiques démocratiques et services Les pratiques des syndicats de la CSN, autonomes et démocratiques, ont aussi favorisé cette même adhésion. À cela, il faut ajouter que les nombreux services donnés par la centrale syndicale, par exemple aux plans juridique, de la formation et de la défense des personnes victimes d’accidents ou de maladies du travail, ainsi que ses compétences dans plusieurs domaines, dont les assurances, les régimes de retraite et différentes questions professionnelles, ont également amené ces travailleurs à choisir la CSN. Enfin, la présence de la centrale syndicale dans la région, représentée par le Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CSN) a aussi milité en faveur de cette affiliation. Celui-ci verra à développer la solidarité entre les employé-es ainsi qu’avec l’ensemble des autres membres de la centrale dans la région. C’est la Fédération des travailleurs du papier et de la forêt–CSN qui négociera les prochaines conditions de travail de ce groupe de travailleurs. Le SNS–CSN représente plus de 800 travailleuses et travailleurs répartis au sein de 16 sections, dans les différentes régions du Québec. Le Conseil central de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine regroupe 75 syndicats représentant plus de 4 000 membres. Quant à la Fédération des travailleurs du papier et de la forêt, elle réunit plus de 100 syndicats regroupant 8 600 travailleuses et travailleurs. Fondée en 1921, la CSN en représente pour sa part plus de 300 000.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket