Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les travailleuses se donnent un vote de grève

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

Négociation des CPE de Montréal et Laval

Les travailleuses se donnent un vote de grève

Réunies en assemblée générale à la salle Pierre-Mercure, les travailleuses en centre de la petite enfance (CPE) de la région de Montréal-Laval se sont donné un vote de grève à 92 %, afin de faire avancer leurs négociations avec les associations patronales et le gouvernement du Québec.

Sans contrat de travail depuis maintenant 18 mois pour la majorité d’entre elles, les travailleuses en CPE veulent ainsi lancer un message au gouvernement du Québec et aux associations patronales. « Nous sommes prêts depuis longtemps à négocier, lance Éric Mondou, président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs en centre de la petite enfance de Montréal-Laval (CSN). Nous avons été patients mais notre patience a atteint ses limites », affirme-t-il.

« Ces travailleuses auront tout le soutien nécessaire de la CSN pour faire valoir leurs droits. C’est inacceptable de faire traîner les négociations de cette façon là. » a déclaré Gaétan Châteauneuf, président du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN).

Les 2500 travailleuses en CPE de Montréal et de Laval se réservent le droit d’exercer cinq journées de grève au moment jugé opportun.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket