Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les travailleuses se donnent un vote de grève

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Négociation des CPE du Saguenay-Lac-Saint-Jean

Les travailleuses se donnent un vote de grève

Réunies hier soir, en assemblée générale spéciale à Alma, les travailleuses en Centre de la petite enfance (CPE) de la région du Saguenay – Lac-Saint-Jean, se sont donné un vote de grève à 91 %, afin de faire avancer leurs négociations avec les associations patronales et le gouvernement du Québec.

Sans contrat de travail depuis maintenant 18 mois, les travailleuses en CPE veulent ainsi lancer un message au gouvernement du Québec et aux associations patronales. « Les représentants des employeurs à la table nationale ont nos demandes depuis le début du printemps 2011 et pour nous, il est temps d’obtenir des réponses à nos revendications » lance Nathalie Duperré, présidente du Syndicat des travailleuses des centres de la petite enfance du Saguenay – Lac-Saint-Jean – FSSS-CSN. « Nous avons été patientes, mais notre patience a atteint ses limites » affirme-t-elle.

« Ces travailleuses auront tout le soutien nécessaire de la CSN pour faire valoir leurs droits. C’est inacceptable de faire traîner les négociations de cette façon là », a déclaré le président du Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay – Lac-Saint-Jean, Engelbert Cottenoir.

Les 750 travailleuses en CPE du Saguenay – Lac-Saint-Jean se réservent le droit d’exercer cinq journées de grève, au moment jugé opportun.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket