Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Les travailleuses sont en grève illimitée

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Négociation au CPE Technoflos

Les travailleuses sont en grève illimitée

Les travailleuses du CPE Technoflos, de l’École de technologie supérieure affiliée à l’Université du Québec, sont encore une fois sur le trottoir en train de manifester pour obtenir leur première convention collective. En effet, elles ont voté à l’unanimité en faveur de la grève générale illimitée. La semaine dernière, devant la conciliatrice, la partie syndicale a soumis une contre-proposition au dépôt patronal.  Malgré de nouvelles concessions de la part du syndicat, l’employeur n’a pas répondu, il a plutôt décidé de faire une demande d’arbitrage. Pourtant, la rencontre du 2 décembre ne s’était pas avérée infructueuse. Le syndicat croit toujours qu’un terrain d’entente est possible. La prochaine rencontre devant la conciliatrice est prévue le 10 décembre prochain. Le porte-parole syndical demeure disponible en tout temps pour recevoir une réponse patronale. Devant l’attitude de l’employeur, les syndiquées ont haussé d’un cran leurs moyens de pression. Les parents ont été avisés qu’il n’y aurait pas de services au CPE aujourd’hui et les jours suivants, et ce, pour une durée indéterminée. Le Syndicat des travailleuses (eurs) des CPE de Montréal et Laval – CSN est affilié à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), à la Fédération de la santé et des services sociaux–CSN et au Conseil central du Montréal métropolitain.  

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket